Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Parrotia persica, Arbre de fer : planter, tailler et entretenir

Le Parrotia en quelques mots

  • Le Parrotia de Perse est un bel arbre d’ornement aux couleurs d’automne somptueuses et multiples
  • Son bois d’une extrême dureté lui a valu le surnom « d’arbre de fer« 
  • Ce petit arbre pousse dans toutes bonnes terres riches en humus, même argileuses, mais restant fraîches
  • Très rustique, le Hêtre de Perse n’apprécie toutefois pas les fortes chaleurs et la sécheresse
  • Il peut être planté en isolé, au sein d’une haie libre ou dans un bosquet parmi d’autres arbustes aux belles couleurs automnales et même en pot pour certaines variétés

Le mot de notre expert

« Arbre de fer », « Hêtre de Perse », « Arbre perroquet »… Les sobriquets de ce pourtant méconnu petit arbre ne manquent pas ! Flamboyant de multiples couleurs en automne, le feuillage devenant alors vert, jaune, rouge et orange, il apporte aussi une présence au jardin durant les autres saisons, grâce notamment à son port particulier, plus large que haut. Les branches en vieillissant semblent ployer sous le poids des années et l’écorce s’exfolie peu à peu pour laisser entrevoir des tâches jaunâtres ce qui lui confère un petit plus durant la mauvaise saison.

La floraison bien que discrète pour le jardinier, l’est beaucoup moins pour les premières abeilles et bourdons qui tentent une sortie tôt au printemps. En effet, les fleurs sont mellifères et très nourrissantes à un moment où la nourriture pour les insectes vient à manquer terriblement.

D’une rusticité sans faille, sans maladie, pratiquement sans entretien et s’accommodant de toutes bonnes terres fraîches et drainées, le Parrotie de Perse mérite bien d’être plus planté dans nos jardins. Il ne redoute que deux choses : les fortes chaleurs et le manque d’eau ! Oubliez-le donc pour le Sud du Pays.

D’une croissance assez lente, le Parrotia persica peut être planté au sein d’une haie libre ou dans un petit bosquet parmi d’autres arbustes aux belles couleurs automnales. Mais c’est en isolé au milieu d’un espace bien dégagé qu’il pourra vous offrir le plus beau spectacle dans toute sa majesté automnale, devenant à coup sûr l’un des points focal de votre jardin. A noter qu’il existe dorénavant des variétés s’accommodant très bien de la culture en pot.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Parrotia persica

Famille : Hamamelidaceae

Noms communs : Parrotie de Perse ou Hêtre de Perse, Arbre de fer ou Bois de fer, Arbre perroquet

Floraison : février-mars

Hauteur : 8 mètres

Exposition : soleil à mi-ombre

Sol : profond, riche et frais

Rusticité : - 25° C

Le Parrotie de Perse (Parrotia persica) appartient à la famille des Hamamelidaceae et est désormais la seule espèce du genre Parrotia mais il en existe plusieurs variétés. Ce petite arbre ou grand arbuste est originaire des forêts mixtes du nord de l’Iran et de l’est du Caucase, d’où son nom d’espèce « persica », mais se raréfie dans son milieu naturel. Il est  appelé « arbre de fer » ou encore « bois de fer » en raison de la dureté de son bois. Un autre de ses (nombreux) surnoms est « arbre perroquet » en raison des couleurs flamboyantes du feuillage en automne. On peut en outre retrouver cet arbuste dans  d’anciens ouvrages sous le nom de Hamamelis persica.

L’arbre de fer est un grand arbuste ou un petit arbre mesurant entre 5 à 10 m de haut en culture mais il peut monter jusqu’à 20 m dans son aire naturelle. Il possède un tronc trapu et un port très étalé, plus large que haut (souvent près de 10 mètres de large). Les branches des sujets âgés s’inclinent jusqu’au sol. Son système racinaire est important et l’arbre a même tendance à drageonner.

L’écorce est de couleur grise mais elle s’exfolie avec le temps pour découvrir des zones jaunâtres, un peu comme celle du platane. Les jeunes rameaux sont vert-brun avec des petits poils et des bourgeons de couleur pourpre très foncé, eux-même légèrement pubescents.

Le feuillage caduc est constitué de feuilles ovales d’environ 8 cm de long et de couleur vert brillant au printemps et en été (rougeâtre au débourrement) mais il devient progressivement très coloré en automne avec des couleurs apparaissant en même temps : vert, jaune, orange et rouge cramoisi à pourpre. La moitié supérieure de la feuille est bordée de dents arrondies et les nervures sont saillantes, rappelant un peu la feuille du hêtre. On le surnomme d’ailleurs aussi « hêtre de Perse« .

Les fleurs sont hermaphrodites, petites et sans pétales, et sont constituées d’étamines écarlates entourées de bractées brunes. Elles apparaissent directement sur les branches à la fin de l’hiver (fin février-début mars) juste avant l’apparition des feuilles. Les fleurs, bien qu’insignifiantes, sont très mellifères et constituent une belle source de nourriture aux premiers butineurs à la sortie d’hiver. Le fruit issu de la fécondation ressemble un peu à une noix et est constitué d’une capsule duveteuse à 4 loges. Les graines sont de couleur brun clair.

arbre de fer

Parrotia persica : floraison, feuillage printanier puis feuillage automnal, belle écorce

Le Parrotia atteint sa maturité sexuelle à partir d’une dizaine d’années. C’est un arbre à la croissance relativement lente, il ne gagne qu’environ 30 cm par an, mais il peut vivre facilement deux cents ans.

Nota bene : il ne reste plus qu’une espèce dans le genre Parrotia. Autrefois, il en contenait d’autres tels que Parrotia jacquemontiana devenu Parrotiopsis jacquemontiana et Parrotia subaequalis devenu Shaniodendron subaequalis.

Nos variétés préférées

Arbre de fer - Parrotia persica en pot de 3L/4L

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
8.00 m

C'est l'espèce type. Le Parrotia persica est un petit arbre caduc qui se pare de magnifiques couleurs en automne mêlant alors le vert, le jaune, l'orange, le rouge et le pourpre. Sa discrète floraison printanière est très mellifère. En hiver, il garde une belle présence lorsqu’il dévoile son écorce joliment desquamée.

Parrotia persica Vanessa - Arbre de fer

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
6.50 m

Le Parrotia persica 'Vanessa' est une obtention horticole assez ancienne mais toujours très appréciée pour son port presque colonnaire, en tout cas bien plus étroit que l’espèce type. C’est ce qui le rend si précieux dans les petits jardins tout en gardant les qualités du Parrotia type : notamment des couleurs automnales incroyables.

Parrotia persica Persian Spire - Arbre de fer

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
7.00 m

Le Parrotia persica Persian Spire® est une toute nouvelle variété au port étroit et à développement réduit. Son feuillage est remarquablement coloré du printemps à l'automne car il présente un feuillage pourpre au débourrement, virant en été au vert brillant largement marginé de violet avant le flamboiement automnal en jaune, orange et rouge. Peu encombrant, il trouvera sa place dans tous les jardins, même les plus petits, ou carrément cultivé en bac.

Plantation du Parrotia

Où planter le Parrotia ?

Le Parrotie de Perse est un arbre très rustique car il résiste à des gelées pouvant aller jusqu’à -25°C. En revanche, ils détestent la chaleur et redoutent la sécheresse, bien qu’ils se montrent assez résistants une fois bien installés. Il faudra donc éviter de les planter au Sud de la Loire, le climat ne leur convenant guère.

Cet arbre apprécie les sols riches, profonds et acides (les couleurs automnales y sont alors bien plus belles) mais supporte un sol calcaire.  Il a besoin aussi que le sol reste frais mais soit bien drainé. Il peut s’accommoder facilement des terres argileuses.

La situation idéale est une exposition ensoleillée, mais non brûlante, ou la mi-ombre, protégée du vent desséchant.

Il convient de prévoir un espace important pour cet arbre qui a tendance à s’étaler beaucoup : au moins 10 mètre de large une fois adulte. Sauf si vous choisissez une variété à port plus étroit comme ‘Vanessa’ ou ‘Persian Spire’.

Quand planter ?

La meilleure période de plantation se situe à l’automne (novembre-décembre). On peut aussi planter en début de printemps si le sol n’est pas gelé.

Comment planter ?

  • Plongez le pot de votre nouveau Parriotia dans un seau d’eau durant quelques minutes pour bien réhumidifier la motte
  • Creusez un trou deux fois plus profond et plus large que le volume de la motte de l’arbre
  • Jetez quelques poignées de compost bien mûr dans le fond du trou
  • Si votre terre est lourde, vous pouvez y apportez un peu de sable, voire quelques graviers pour améliorer le drainage
  • Commencez à dégager délicatement les racines.
  • Posez le restant de la motte au fond du trou en déployant bien les racines
  • Remplissez le trou avec la terre extraite et préalablement ameublie
  • Tassez délicatement la terre autour de l’arbre avec vos mains (pas avec les pieds !)
  • Apportez au pied un arrosoir de 10 litres d’eau pour réduire le risque de « poches d’air » entre les racines et la terre
  • Appliquez un paillage pour protéger le jeune arbre de la sécheresse ou plantez au pied de l’arbre directement quelques petites plantes couvre-sol (Bugle rampante, aspérule, Glechoma, Geranium macrorrhizum, …).

arbre de fer

Entretien, taille et soins

Entretien

Très peu d’entretien est à prévoir pour les parroties. Un paillage est très apprécié, surtout durant les premières années, pour maintenir la fraîcheur et l’humidité en été.

En période de sécheresse, il convient de vérifier si votre Parrotie de Perse ne souffre pas d’un manque d’eau.

Taille

Aucune taille n’est réellement à prévoir. A la rigueur, vous pouvez supprimer, juste avant la reprise de la végétation (février) les branches fragiles, mortes ou qui se croisent pour préserver un port harmonieux et sain.

Maladies éventuelles

Cet arbuste ou petit arbre ne souffre d’aucune maladie et n’est attaqué par aucun ravageur.

Multiplication

Semis

Le semis est difficile et long, les graines mettent 18 mois à germer avec un très faible taux de germination.

Marcottage

En réalité, l’arbre marcotte naturellement. Le marcottage par couchage est une opération facile à réaliser en mars-avril. Recourbez quelques beaux rameaux souples jusqu’au sol. Fendez au préalable l’écorce de ces rameaux sur quelques centimètres et sur 2 mm d’épaisseur. Enterrez vos marcottes au niveau de la partie fendue et fixez-là à l’aide d’un « U » en métal inoxydable. Maintenez humide et attendez au moins deux ans avant de séparer la marcotte de la plante mère. Ôtez-là délicatement une fois celle-ci racinée puis placez-là en pot.

Bouturage

En juin, on peut tenter le bouturage de rameaux semi-aoûtés à l’étouffée. On prélève de jeunes rameaux dont on taille le talon en biseau. Il convient de retirer les feuilles et de n’en gardez qu’une seule pour réduire l’évapotranspiration. Le substrat doit être léger, un mélange de 50 % terreau pour semis et 50 % de sable sera parfait. Gardez humide mais sans excès. Les boutures non racinées ne « boivent » pas et l’humidité excessive va amener de la pourriture. Les premières racines apparaîtront dès l’automne mais il vaut mieux attendre le printemps pour rempoter. Attendez au moins l’automne suivant ou mieux l’année suivante pour planter en plein terre. 

Greffage

Le Parrotie est greffé sur les Hammamelis : c’est normal, ils sont issus de la même famille botanique. Cette technique n’est à réserver qu’aux spécialistes (surtout vu le prix des Hammamelis…). Sachez simplement que si vous voulez vous lancer tout de même, c’est la méthode dite « en fente » qui est utilisée et réalisée en février.

Associer le Parrotia au jardin

Au sein d’un bosquet de feuillage coloré en automne

Si on demande aux jardiniers quelle est leur saison préférée, certains vous répondront le printemps mais beaucoup vous rétorqueront aussi l’automne. L’automne au jardin et dans la nature est effectivement une saison magique. Si vous aimez les couleurs de feuillages aux couleurs chaudes de cette saison, pourquoi ne pas créer un bosquet d’arbustes réputés pour leurs couleurs automnales. Le Parrotia persica ‘Persian Spire’ prend peu de place en largeur ce qui le rend parfait pour l’insérer dans un bosquet en compagnie d’un Liquidambar styraciflua ‘Gum Ball’, une variété à développement réduit et feuillage multicolore en automne. Un Forthergilla major complétera le tableau tout en agrémentant aussi le printemps grâce à sa charmante floraison. Si vous cherchez un autre représentant de la famille des Hamamelidacées pour accompagner le Parrotia et le Forthergilla, optez évidement pour un Hamamélis. Comme ce sympathique Hamamelis vernalis ‘Amethyst’ au feuillage écarlate en automne poursuivit par une floraison hivernale rose pourpre.

associer l'arbre de fer

Un exemple d’association en bosquet : Parrotia persica ‘Persian Spire’, Liquidambar styraciflua ‘Gum Ball’ au feuillage automnal incroyable et Fothergilla major auxquels vous pouvez ajouter un Hamamelis à la superbe floraison hivernale comme ‘Amethyst’

Au sein d’une haie libre des « quatre saisons »

Le Parrotia persica ‘Vanessa’ ne prend pas beaucoup de place en largeur, il conviendra donc parfaitement pour une haie libre d’arbustes colorés par le feuillage et la floraison. Pour garder un intérêt annuel, il faudra jouer sur les floraisons printanières et estivales, les colorations automnales des feuillages et la présence hivernale par des écorces colorées ou des ports particuliers, histoire de ne pas laisser le Parrotia prendre la vedette trop souvent. L’Amélanchier en épis est parfait dans une haie libre : il est beau lors de la floraison et du débourrement au printemps, et son feuillage prend de belles teintes en automne. Pour l’été, un simple mais efficace Buddleia davidii ‘Empire Blue‘, une superbe variété qui fleurit de juillet à septembre en longs épis bleus. Pour compléter le tout, vous pouvez planter à foison tous les cornouillers à bois et feuillage décoratifs qui vous tomberont sous la bêche. Allez, au pifomètre : Cornus alba ‘Aurea’ au feuillage doré toute la saison et aux branches rouge vif en hiver et Cornus sericea ‘Cardinal’ dont le feuillage vert frais finit par trouver des teintes rougeâtres en automne avant de laisser lui aussi la place à un bois rouge en hiver.

associer l'arbre de fer

Un exemple d’association dans une haie 4 saisons : Parrotia persica ‘Vanessa’ aux belles couleurs automnes, Amelanchier spicata qui fleurit au printemps et n’est pas en reste côté feuillage automnal, Buddleja davidii ‘Empire Blue’, Cornus alba ‘Aurea’ au feuillage doré toute la saison et le Cornus sericea ‘Cardinal’ intéressant pour ses couleurs automnales et ses tiges rouges en hiver

En isolé au centre d’une pelouse

L’espèce type Parrotia persica prend un peu de place en largeur au fil du temps (10 mètres !) mais c’est aussi un très beau petit arbre à cultiver esseulé pour justement lui laisser prendre toute son ampleur. Trônant fièrement au centre d’une partie dégagée de votre jardin, il deviendra bien vite un point focal qui illuminera nos cœurs en automne lorsqu’il se couvrira d’or et de feu. De plus, il fournira une ombre bienfaitrice à beaucoup de belles plantes. Si le sol est suffisamment acide, pourquoi dans ce cas ne pas tenter d’agrémenter son pied avec des bruyères, des azalées ou des Pieris. qui s’épanouiront à l’ombre de ce bel arbre.

Questions fréquemment posées par les jardiniers

Je n'ai plus ou pas de place chez moi. Puis-je tout de même accueillir un Parrotia ?

Tout à fait, il existe bon nombre de variétés de Parrotie de Perse dont le port est étroit ou le développement très réduit. Comme la variété 'Vanessa' ou 'Persian Spire' qui même être cultivé en pot.

Je vis dans le Sud de la France. Est-il possible d’acclimater un Parrotie de Perse ?

Le Parrotia persica n’apprécie ni la chaleur, ni la sécheresse. Il est donc déconseillé pour ce type de climat. Si vous cherchez un petit arbre avec une présence automnale pour cette région, tablez plutôt sur le feuillage des Cotinus ou la floraison des Arbutus par exemple.

Le saviez-vous ?

  • Le nom de genre Parrotia provient du nom de son découvreur, le naturaliste allemand F.W. Parrot.
  • C’est une plante mellifère, qui va attirer les pollinisateurs à une période cruciale de la saison, le tout début du printemps.
  • Le Parrotia persica n’a seulement été introduit en Europe qu’en 1841.
  • Son nom vernaculaire d’arbre de fer est inspiré de son bois d’une exceptionnelle dureté.
  • Le bois du Parrotia a servi à la création d’outils depuis plus de 2000 ans.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

La floraison du Parrotia persica

Floraison du Parrotia persica fin janvier Avez-vous déjà remarqué la floraison hivernale du Parrotia persica...
Lire la suite +

conseil

Les plus beaux arbres et arbustes à coloration automnale

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire