Reconnaître, prévenir et soigner les coups de soleil sur les plantes

Reconnaître, prévenir et soigner les coups de soleil sur les plantes

Identifier les brûlures du soleil sur les plantes et y remédier

Sommaire

Mis à jour le 10 Juillet 2024  par Leïla 5 min.

Les brûlures des rayons ardents du soleil sur nos plantes sont un symptôme que l’on rencontre plus fréquemment de nos jours en période de grosses chaleurs et de sécheresse. Multipliées, elles peuvent être fatales aux plantes. Elles peuvent aussi être confondues avec autre chose. Correctement identifiées et traitées, la plante peut survivre.

Surtout, apprenez les bons gestes de prévention, c’est beaucoup plus efficace que de tenter de sauver une plante soumise aux brûlures et à la déshydratation. Comment sauver une plante soumise au plein soleil ? Comment la conserver toute l’année en bonne santé ? Suivez nos conseils !

Difficulté

Reconnaître les symptômes

Un coup de soleil sur une plante située en extérieure se manifeste par une décoloration : les feuilles présentent un changement de couleur à certains endroits ; la décoloration se manifeste en vert pâle, blanc, parfois jaune ou brun. Si elle apparaît sur les veines de la plante et s’étale progressivement jusqu’au bout des feuilles, alors la feuille meurt. Le dommage peut être visible rapidement, mais il peut aussi prendre du temps à apparaître, contrairement à nos coups de soleil d’humains. Si ce symptôme s’étend sur toute la plante, elle peut ne pas s’en remettre.

Cette détérioration peut arriver sur des plantes dont l’exposition est inadaptée, trop forte pour leurs besoins, mais aussi sur des plantes qui aiment le plein soleil lors d’épisodes caniculaires intenses.

Pourquoi ma plante a brûlé ? Ce coup de soleil est bien sûr le résultat de rayons ardents cumulés et de trop de lumière. Le risque est accru quand la plante est déshydratée. Dans le monde des plantes, une exposition excessive au soleil peut causer des dommages visibles et immédiats, mais c’est avant tout le manque d’humidité dans le sol qui génère cette brûlure.

Les autres facteurs de stress qui causent ce genre de symptômes sont une différence entre de faibles températures nocturnes et un soleil très fort en journée. Attention aussi à certaines pratiques de taille sévères qui exposent les branches basses et l’écorce aux rayons trop forts du soleil et à des températures excessives. La réverbération de murs clairs ou de couleurs très vives peuvent aussi affecter des plantes qui ne sont pas faites pour de tels environnements.

coups de soleil plantes

Différentes marques de coups de soleil sur différentes plantes

Évoquons aussi les brûlures qui peuvent apparaître sur l’écorce des troncs et qui se manifeste par une écorce qui se fendille et qui est comme scarifiée. Cela rend le bois plus sensible aux infestations d’insectes et aux infections fongiques. Ce symptôme apparaît également sur les fruits en créant des dommages visibles sur leur peau et provoque les mêmes risques de susceptibilité aux attaques d’insectes et aux maladies cryptogamiques.

Soigner

La prévention est largement le meilleur des remèdes, mais évoquons d’abord les soins que vous pouvez prodiguer à votre plante une fois les dégâts constatés et identifiés. Ils se résument en trois points pour des plantes de pleine terre que vous ne pouvez pas déplacer :

  • Enlevez ou non les feuilles abimées : vous pouvez supprimer les feuilles abîmées ou mortes si cela n’expose pas le reste de la plante à un trop-plein de soleil sur des feuilles jusque-là protégées des rayons du soleil. Sinon, attendez une saison moins chaude.
  • Usez de votre créativité pour protéger la plante des rayons du soleil, idéalement avec un voile d’ombrage. Pensez aussi aux parasols ou aux vieux parapluies. Laissez cette protection jusqu’à ce qu’apparaissent de nouvelles pousses. Si c’est un tronc qui est touché, entourez-le d’une protection souple, en tissu par exemple. Attention : différentes plantes ont des besoins différents en ombre. Ne faites pas trop de zèle, n’ombrez pas trop longtemps une plante de plein soleil ou le feuillage va pâlir.
  • Si vous le pouvez, arrosez abondamment la plante au coucher du soleil ou tôt le matin par l’apport de quelques arrosoirs pour saturer la plante en eau pendant quelques jours. Arrosez soigneusement au pied de la plante sans gaspiller d’eau. Si votre secteur est en restriction d’eau totale, abstenez-vous et prenez votre mal en patience. Profitez-en pour repenser votre consommation d’eau personnelle et la manière dont vous pourriez récupérer une eau de cuisson sans sel refroidie, par exemple, ou toute autre méthode de récupération qui n’entraîne pas de gaspillage et que vous pouvez mettre à profit pour vos plantes.

Pour les plantes en pot sur la terrasse ou le balcon : vous pouvez plus aisément les déplacer pour les mettre à l’ombre, c’est le premier geste à effectuer. Si vous avez accès à de l’eau, bassinez les plantes en pot plutôt que de les arroser en les plongeant dans une bassine d’eau pendant environ 30 minutes. Répétez cette action durant quelques jours.

→ Voir l’article de Pascale et ses astuces pour créer de l’ombre au potager, dont on peut aussi s’inspirer pour le jardin ornemental.

ombrière

Voiles d’ombrages au jardin

Prévenir les coups de soleil sur les plantes

Voyons maintenant comment éviter au maximum que ce type de situation se reproduise, car c’est bien la prévention qui est la méthode la plus efficace. Soyez attentifs aux aspects suivants au jardin :

  • Avant de planter, assurez-vous que la plante nouvellement acquise est bien adaptée aux conditions de lumière qu’elle va recevoir. Privilégiez les plantes adaptées à votre climat, vérifiez leur classification en zone USDA (visibles sur chaque fiche plante de notre site). La zone USDA ne concerne pas que la rusticité d’une plante. Voir aussi l’article dédié.
  • Ayez des bonnes pratiques d’arrosage toute l’année : arrosez copieusement, mais pas trop souvent les plantes nouvellement installées ou qui le nécessitent. Générez ainsi une autonomie de la plante.
  • Paillez et paillez épais : corollaire de l’arrosage, le paillage est indispensable au jardin. Au printemps ou à l’automne, en période non sèche, après un bon arrosage, appliquez une bonne couche épaisse (5 à 6 cm) de paillage sur votre sol. Il contribue à conserver l’eau dans le sol, à réduire la réflexion de la lumière et à limiter la montée de température dans le sol. Dégagez quelques centimètres autour du collet de la tige ou du tronc pour éviter maladies et parasites. → Tout savoir sur le paillage dans l’article de Michael.
  • Ne taillez pas plus de 20% de la surface de la canopée en un an sur les arbres et arbustes jeunes pour éviter de trop les exposer aux rayons du soleil.
  • Entretenez et soignez votre sol par des apports réguliers de compost qui améliore la rétention d’eau dans le sol.
  • Pour les plantes en pot sur la terrasse ou le balcon, appliquez les mêmes recettes : un substrat avec une bonne rétention d’eau, renouvelé régulièrement ; un paillis ; une exposition adaptée à la plante.
mulch

Le paillage est indispensable au jardin ornemental comme au potager. Ne laissez jamais un sol à nu.

Commentaires

coup de soleil plante
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.