Protéger les nids d’oiseaux des prédateurs du jardin

Protéger les nids d’oiseaux des prédateurs du jardin

Créer un havre de paix pour les oisillons

Sommaire

Mis à jour le 28 Juin 2023  par Olivier 4 min.

Qu’il est agréable d’offrir un jardin accueillant pour la faune, et tout particulièrement pour les oiseaux : moineaux domestiques et friquets, mésanges charbonnières et autres, Rouge-gorge familier, Troglodyte mignon, Accenteur mouchet, Verdier d’Europe, Pinson des arbres, Chardonneret élégant… Pour cela, il vous faudra créer un havre de paix en bannissant les pesticides, en plantant des végétaux variés (arbres, arbustes, vivaces…), en plaçant des points d’eau… Et les oiseaux du jardin viendront d’eux-mêmes.

Mais pour les aider, on peut aussi songer à placer des nichoirs à oiseaux monospécifiques (pour une seule espèce) ou plus généralistes. Les nichoirs à poser sont prévus essentiellement pour les oiseaux dits cavernicoles (nichoirs avec une cavité) pour les mésanges ou les moineaux par exemple ; ou des nichoirs semi-ouverts comme pour la bergeronnette grise, le Troglodyte mignon ou encore le Rouge-queue noir. Ces nichoirs ont deux fonctions : aider certaines espèces d’oiseaux à se reproduire et une fonction plus pédagogique, car le nichoir vous permettra de suivre la vie de ces oiseaux et d’en apprendre plus sur eux.

Hélas, la vie est parsemée d’embûches. Surtout lorsqu’on est un tout petit oisillon. Et la pose d’un nichoir sans précaution peut, en définitive, tourner au désastre. Voyons ensemble toutes les erreurs à éviter et les petites astuces pour protéger les nichées des oiseaux.

→ Pssst ! N’oubliez pas notre article : Comment favoriser la nidification des oiseaux au jardin ? 

Difficulté

Quels sont les prédateurs des oisillons et petits oiseaux au jardin ?

Les oiseaux du jardin : mésanges, pinsons, verdiers, merles, grives, moineaux… sont chassés et tués par un grand nombre de prédateurs. C’est aussi le cas des oisillons durant la période de reproduction qui s’étale, selon les régions, de mi-mars à mi-septembre.

  • Les oiseaux

Les rapaces nocturnes (principalement Chevêchette d’Europe – Glaucidium passerinum) et diurnes (principalement l’Épervier d’Europe – Accipiter nisus) représentent une prédation naturelle importante. Bien que l’Épervier ne soit finalement pas si efficace que cela : seul 10 % de ses attaques contre les oiseaux sont couronnées de succès. Parmi les rapaces nocturnes, il n’y a vraiment que la minuscule Chevêchette d’Europe qui chasse les oiseaux et oisillons.

Dans certains cas, les pics et quelques corvidés, comme la Pie bavarde, peuvent piller les œufs des nids d’oiseaux. Mais c’est assez rare contrairement à ce qu’en dit la croyance populaire.

  • Les mammifères

Certains rongeurs (les loirs), quelques mustélidés (belette, martre et fouine), et même l’Écureuil roux peuvent se servir d’œufs dans les nids. Cette prédation reste relativement anecdotique.

  • Le chat domestique

Même si on a tendance à le diaboliser à l’extrême, il faut bien reconnaître que le chat représente une part non négligeable concernant la prédation des petits oiseaux et des oisillons. Cependant, tous les chats ne sont pas d’habiles chasseurs et tous ne sont pas spécialisés dans les oiseaux. Mais, dans le doute, gardons nos minous le plus possible à l’intérieur durant la période de nidification des oiseaux.

  • L’Homme

On sort du domaine de la prédation stricto sensu. Néanmoins, l’Homme est bien souvent responsable de la destruction ou de l’abandon des nids au jardin. Élagage et taille des haies durant la période de nidification, vociférations et mouvements brusques répétés sans raison aux alentours des nids, ou simplement création de « jardin » totalement à l’encontre des besoins de la faune (jardin de galets, pelouse rase sans aucune autre végétation…). Fort heureusement, si vous êtes tombés sur cet article, c’est que vous ne faites pas partie de cette tranche de la population.

Protéger les nids des oiseaux des predateurs, protection oiseaux predateurs

Chevêchette d’Europe, chat, fouine… mais aussi l’intrusion de l’homme sont des dangers pour les oiseaux et leur couvée

Protéger les nichées...

Pour les nids « naturels », c’est-à-dire ceux construits par les oiseaux, la protection se révèle compliquée. Toutefois, on peut éviter de trop tailler les arbustes épineux et on peut supprimer une bonne partie des branches basses des arbres pour éviter que les prédateurs terrestres n’atteignent les nids facilement.

Dans le cadre de la pose de nichoirs, on peut plus facilement agir ou tout au moins éviter certaines erreurs :

  • Fixez les nichoirs à une hauteur minium de 2 m de haut ;
  • Supprimez le perchoir des nichoirs : il ne sert à rien pour les oiseaux et peut faciliter la grimpe d’un prédateur ;
  • Un toit de nichoir confectionné dans une surface lisse (exemple : du zinc) et les nichoirs dits à balcon en réduisent l’accès par les prédateurs ;
  • Certains mammifères, tel le lérot, grignotent le trou d’accès (dans le cas des nichoirs pour oiseaux cavernicoles) pour pouvoir passer aisément et manger les œufs ou les oisillons. La pose d’une plaque de métal protégeant les contours du trou évitera cela ;
  • Dans le même ordre d’idées, supprimez tout ce qui faciliterait l’accès au nichoir : branches sous le nichoir, grillage, tas de rondins… ;
  • Ne placez pas les nichoirs près d’une fenêtre, un balcon, un rebord ou n’importe quoi sur lequel un chat ou un autre prédateur pourrait se hisser et atteindre facilement le nid ;
  • Le chat n’aime pas marcher sur certaines matières : le grillage à poules placé au sol semble fonctionner assez bien pour éloigner les chats et les mustélidés. Placer au pied de l’arbre un tas de branchages « qui piquent » avec des branches d’aubépine, de prunellier, d’églantier… empêchera aux chats de tenter l’escalade (testé et approuvé par l’auteur). De plus, ce tas de branchages servira de protection à toute une faune dont certains petits oiseaux (Troglodyte mignon, Accenteur mouchet…) ;
  • Quelques odeurs répulsives peuvent aussi être diffusées au pied des nichoirs : menthe poivrée, piment de Cayenne… ;
  • Pour empêcher l’accès des chats et d’autres prédateurs terrestres au tronc sur lequel est perché le nichoir, il existe des solutions vendues dans le commerce. En vrac : colliers stop-minou, grilles stop-chat hérissés de piquants, manchons de protection lisse… Tout cela, à placer sur le tronc. Ils sont aussi inesthétiques que peu écologiques. De plus, ils coûtent de l’argent. Il vaut mieux trouver des solutions personnelles et plus économiques.

Nota bene : oubliez les solutions trop intrusives pour les chats comme les ultrasons, les colliers à clochettes… Évitons de vouloir sauver un animal en portant préjudice à un autre.

→ Vous cherchez à fabriquer des nichoirs spécifiques et adaptés à certaines espèces d’oiseaux. Vous trouverez les plans que vous cherchez sur www.nichoirs.net 

La boutique de la LPO propose d’excellents nichoirs bien adaptés et prêts à poser.

Protéger les nids des oiseaux des predateurs, protection oiseaux predateurs

Le perchoir ne sert à rien… La position haute dans l’arbre, sans accès facile, est primordiale

Mais laisser faire la nature, c'est bien aussi...

La prédation lorsqu’elle est d’ordre naturel (rapaces, mustélidés, rongeurs…) fait partie de l’équilibre des écosystèmes. Par conséquent, même si cela nous fend parfois le cœur, un épervier a tout à fait le droit de prélever une fois de temps en temps un oiseau du jardin. C’est normal, il doit se nourrir et nourrir ses petits.

De plus, la prédation permet de réguler les populations en supprimant les faibles, les inexpérimentés, les malades… Cette sélection naturelle permet de créer des populations plus fortes et à même de se reproduire efficacement.

La sélection naturelle est une notion que nous avons du mal à assimiler, car nous même, les humains, nous tentons par tous les moyens de protéger les plus faibles. Mais dans l’étude de la Nature, il convient toujours de ne pas sombrer dans l’anthropomorphisme.

Protéger les nids des oiseaux des predateurs, protection oiseaux predateurs

Commentaires

  • Faleur, le 2 Mai 2023

    Très bien fait.
    Clair et complet.
    Merci, félicitations à l’auteur Olivier.

    • Réponse de Olivier, le 5 Mai 2023

      Merci beaucoup pour votre message.

Protéger nidification oiseaux
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.