Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Maladies et parasites du mimosa

Maladies et parasites du mimosa

Identifier et traiter naturellement les maladies et parasites du mimosa

Sommaire

Rédigé le 23 Décembre 2023  par Angélique 5 min.

Le mimosa, avec ses fleurs en forme de petits pompons parfumés d’un jaune éclatant et son feuillage luxuriant et aérien, est un joyau dans tout jardin. Le plus connu de tous est le mimosa des fleuristes, aussi appelé mimosa d’hiver ou Acacia dealbata. Introduit dans les régions à climat doux, le mimosa est un arbuste ou un arbre que l’on rencontre souvent dans le sud de la France et le long du littoral Atlantique. Semi-rustique, le mimosa peut aussi se cultiver en pot dans les régions où l’hiver est trop froid. Planté dans de bonnes conditions de culture, le mimosa est peu sensible aux maladies et parasites. Cependant, comme toutes les plantes, sa santé peut être affectée par certains désagréments. Découvrez les maladies et parasites qui peuvent atteindre le mimosa, leurs symptômes, les méthodes de prévention et les traitements naturels possibles.

Difficulté

La chlorose

La chlorose n’est pas en soi une maladie, mais le signe d’une carence le plus souvent en fer. Elle indique que la plante a un problème d’absorption du fer, un nutriment essentiel pour la photosynthèse. Cet état affaiblit le mimosa.

Symptômes

La chlorose, souvent causée par une carence en fer ou un sol trop calcaire, se manifeste par un jaunissement des feuilles du mimosa tout en laissant les nervures vertes.

Prévention

Pour prévenir la chlorose, assurez-vous que le pH de votre sol soit adapté aux besoins du mimosa et que le substrat ne soit pas trop calcaire. Vous pouvez également arroser votre mimosa avec de l’eau de pluie, qui peut être moins calcaire que l’eau du robinet.

Traitement

En cas de chlorose, plusieurs traitements naturels sont possibles. Nous vous conseillons d’apporter du compost bien décomposé au sol dans lequel le mimosa est planté, ainsi qu’un peu de terre de bruyère pour corriger le pH. Vous pouvez aussi ajouter un paillage d’aiguilles de pin. Pour l’arrosage, utilisez de l’eau de pluie. Si ces méthodes ne fonctionnent pas, apportez un produit à base de chélates de fer, à diluer dans l’eau d’arrosage.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil : « La chlorose ferrique ».

chlorose

Symptômes typiques de chlorose

La gommose

Le mimosa peut également être atteint par la gommose, caractérisée par la présence d’une substance visqueuse jaune pâle ou dorée. Ce n’est pas une maladie, mais un signe de défense de l’arbre.

Symptômes

La gommose se manifeste par l’écoulement d’une gomme collante et visqueuse sur l’écorce de l’arbre, ainsi que l’apparition de chancres. Le feuillage devient jaune et dépérit. Elle est due à un champignon lignicole.

Prévention

Pour prévenir la gommose, évitez d’arroser le collet de l’arbre, de blesser l’écorce ou le tronc de l’arbre et assurez-vous que le sol soit bien drainé.

Traitement

En cas d’infection par la gommose, retirez les parties atteintes en les grattant et appliquez de la bouillie bordelaise, puis un mastic naturel pour aider à la cicatrisation.

gommose

Gommose sur acacia

Les cicadelles

Les cicadelles sont des petits insectes sauteurs et pourvus d’ailes repliées, qui piquent les végétaux et sucent la sève. Ils affaiblissent la plante. La cicadelle blanche est répandue dans le sud de la France. Elle est de couleur gris clair à gris foncé. Les larves de la cicadelle blanche produisent une pruine cireuse et blanchâtre qui leur permet de se camoufler. Sur cette pruine, peut apparaître une couche noire appelée fumagine. Le problème des cicadelles est surtout esthétique. Il faut une infestation massive pour que l’arbre dépérisse.

Symptômes

Les cicadelles sont présentes sur les feuilles du mimosa, avec l’apparition de petites larves au revers des feuilles. Elles peuvent causer des décolorations et des déformations des feuilles, dont le bord apparaît desséché.

Prévention

Inspectez régulièrement votre mimosa pour détecter leur présence. Vous pouvez aussi attirer ou introduire des animaux qui mangent les cicadelles, comme les mésanges bleues, les punaises prédatrices, certaines espèces de coccinelles.

Traitement

Pour lutter de manière naturelle contre les cicadelles blanches, vous pouvez utiliser les prédateurs de ces insectes : les Neodryinus typhlocybae, qui sont des sortes de petites guêpes. La pulvérisation d’une eau mélangée à du savon noir peut aussi être efficace pour éloigner ces parasites. Dans un litre d’eau tiède, mélangez 10 à 20 g de savon noir. Vaporisez cette préparation sur les parties infestées, le soir et par temps humide.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil sur les cicadelles.

cicadelles

Repérez les cicadelles

Les cochenilles

Les cochenilles sont des petits insectes piqueurs et suceurs qui peuvent coloniser les feuilles, les jeunes pousses et les tiges du mimosa. Comme elles ne bougent pas, elles se repèrent avec difficulté. De plus, elles se protègent grâce à une petite carapace bombée. On peut rencontrer différentes sortes de cochenilles. La cochenille farineuse se distingue par sa coque blanche et la cochenille à bouclier par sa coque brune ou noire. Ces parasites sucent la sève de la plante comme les pucerons et affaiblissent la plante.

Symptômes

On repère ces insectes de 1 à 6 mm de long grâce à leur forme de petites coques blanches ou noires, ou la présence de petits amas farineux. Ces petites coques se détachent de l’écorce quand on les gratte avec son ongle. Les feuilles jaunissent et se couvrent d’un produit collant sécrété par les insectes et appelé miellat. Sur ce miellat, une poussière noire peut faire son apparition. C’est la fumagine, causée par un champignon.

Prévention

Les cochenilles apparaissent en milieu confiné, chaud et humide. Pour prévenir leur développement, veillez à ce que le mimosa, notamment s’il est remisé en serre, bénéficie d’une bonne aération. Vous pouvez aussi introduire des prédateurs naturels des cochenilles, qui sont certaines espèces de coccinelles, les chrysopes et les syrphes.

Traitement

Pour traiter de manière naturelle la présence de cochenilles, utilisez un coton tige imbibé avec de l’alcool à 90 degrés ou de l’eau savonneuse et servez-vous-en pour enlever les cochenilles présentes sur les tiges, les feuilles et les branches. Vous pouvez également enlever les cochenilles délicatement à l’aide d’un couteau qui n’est pas trop tranchant puis les éliminer en les brûlant.
La pulvérisation d’une solution de savon noir, d’alcool, d’huile et d’eau sur les parties infestées est aussi une méthode de traitement utilisée.

Mélangez :
– 1 cuillère à café de savon noir liquide
– 1 cuillère à café d’alcool à brûler
– 1 cuillère à café d’huile végétale, de type Colza.
Pulvérisez cette préparation à deux reprises et à 30 minutes d’intervalle. Recommencez l’opération tous les 8 jours jusqu’à complète disparition des cochenilles.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil : Cochenille : identification et traitement

En complément, découvrez notre fiche : Identifier les principaux parasites et maladies des plantes, ainsi que notre fiche complète sur la plantation et l’entretien du mimosa.

parasites mimosa

Cochenilles

Commentaires

  • Buffet, le 1 Mars 2024

    Merci Angélique vos commentaires sont précis et bien documentés.

    J'ai une question ; Pourquoi les mimosas ont l'écorce qui noircit, ceci provoquant à terme le séchage de l'arbre ?
    Cordialement
    M.Buffet

    • Réponse de Ingrid, le 4 Mars 2024

      Il est normal que le vieux tronc s'assombrisse un peu, mais pas à devenir noir complétement. L'écorce noircie sur les mimosas peut être le symptôme de plusieurs problèmes, souvent liés à des maladies fongiques ou à des attaques de parasites. Une des causes possibles est la maladie du chancre, causée par des champignons pathogènes qui infectent l'écorce et le bois, entraînant le noircissement de l'écorce et, éventuellement, la mort des tissus végétaux. Cette infection peut affaiblir l'arbre et limiter sa capacité à transporter l'eau et les nutriments, conduisant à un dessèchement progressif.

      Une autre possibilité est l'attaque par des insectes qui creusent sous l'écorce, endommageant l'arbre et pouvant également provoquer un noircissement de l'écorce.

      Pour protéger votre mimosa, il est important d'assurer des conditions de croissance optimales, de maintenir une bonne hygiène autour de l'arbre et de traiter rapidement tout signe de maladie ou d'infestation.

      Cordialement.

  • Annie, le 5 Mars 2024

    Bonjour, J'ai trouvé des cochenilles farineuses sur mon mimosa. Je voudrais le traiter avec le mélange huile, savon, alcool et eau mais j'ai aussi lu que certaines plantes ne supportaient pas ce mélange.
    Est-ce que je peux l'utiliser sur mon mimosa ou est-ce que c'est dangereux pou lui ?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

    • Réponse de Ingrid, le 7 Mars 2024

      Bonjour,

      Le traitement à base d'huile, de savon, d'alcool et d'eau est souvent utilisé contre les cochenilles farineuses, mais il est vrai que certaines plantes peuvent y être sensibles. Les mimosas sont généralement résistants, mais il est toujours prudent de procéder à un test sur une petite zone de la plante avant d'appliquer le traitement sur l'ensemble du mimosa. Attendez 24 à 48 heures pour observer la réaction de la plante. Si aucun signe de dommage n'est visible, vous pouvez alors traiter prudemment le reste de la plante.

      Assurez-vous d'appliquer le mélange tôt le matin ou en fin de journée pour éviter l'exposition directe au soleil, qui pourrait augmenter le risque de brûlures sur les feuilles.

      Cordialement.

  • Gabriele, le 6 Avril 2024

    Bonjour
    J'ai un beau mimosas, mais je ne peux mettre les branches en pots, car j'ai des bestioles, genre pucerons. Que puis-je faire.
    Merci

  • annabelle, le 16 Avril 2024

    Bonjour, en qq jours mon mimosa des 4 saisons âgé de 4 ans est devenu rouge et sec. Le tronc est foncé. Il est soumis aux tempêtes bretonnes et peut être aux embruns. En cassant une petite branche je décèle encore du vert signe que tout n'est pas fini. Quoi faire ?
    Merci de votre réponse.

    • Réponse de Ingrid, le 18 Avril 2024

      Bonjour,

      Difficile de vous répondre sans le voir. Le mimosa des quatre saisons résiste bien mais peut souffrir des tempêtes et des embruns, typiques de la Bretagne, mais aussi de l'excès d'humidité. La présence de vert dans les branches suggère qu'il n'est pas entièrement perdu. Pour aider votre mimosa, protégez-le des vents et des embruns, arrosez-le sans excès durant les période de sécheresse, enrichissez le sol avec du compost et taillez légèrement les branches sèches. On croise les doigts pour vous !

mimosa malade