Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
accueillir les tritons au jardin, mare
conseil

Les tritons

Comment les accueillir au jardin ?

Les tritons sont des amphibiens discrets qui partagent leur vie entre la sécurité d’une petite mare et la végétation autour de celle-ci. Si vous avez chez vous une petite mare dans un jardin qui sent bon le respect de la biodiversité, vous risquez bien d’en retrouver rapidement. Comment reconnaître les différentes espèces de tritons : Triton alpestre, Triton ponctué, Triton palmé… ? Comment et où vivent les tritons ? Que doit-on faire pour les accueillir au mieux au jardin ? 

On vous dit tout dans notre fiche conseil.

Les différentes espèces de tritons présentes en France

En France métropolitaine, on retrouve principalement 5 espèces de tritons. Il est difficile de généraliser, d’autant qu’il existe des différences entre les individus mâles et femelles et même entre les individus eux-mêmes. Mais en voici tout de même une description sommaire avec les caractéristiques principales pour chaque espèce :

  • Le Triton alpestre (Ichthyosaura alpestris) : ventre orange vif sans taches. Les flancs et les côtés de la tête présentent souvent des taches sombres sur fond blanc argenté. Le bord inférieur de la queue est jaune-orange avec des taches noires ;
  • Le Triton ponctué ou Triton vulgaire (Lissotriton vulgaris) : ressemble un peu au Triton alpestre, mais le dos est brun-olivâtre avec des petites taches sombres (les taches sont plus grandes chez le mâle). Le ventre est blanchâtre avec une bande centrale orange à rougeâtre ;
  • Le Triton palmé (Lissotriton helveticus) : Bandeau sombre en travers de l’œil. Le ventre est blanchâtre avec une bande jaune au centre. Le dos est vert-olive à brun clair avec des petites taches disposées en deux lignes. Les mâles présentent des pattes postérieures très palmées ;
  • Le Triton crêté (Triturus cristatus) : le dos est souvent très sombre et le ventre jaune ou orange taché de noir. Les flancs sont pontillés de blanc. Le mâle présente en période de reproduction une grande crête dorsale ;
  • Le Triton marbré (Triturus marmoratus) : uniquement dans l’Ouest de la France. C’est un grand triton avec un dos noir ponctué de taches bien vertes. Le mâle et la femelle présentent une ligne orange vif sur la colonne vertébrale. Celle-ci disparaît au profit d’une crête lors de la phase aquatique chez le mâle.

En Belgique, seul le Triton marbré manque à l’appel parmi ces 5 espèces.

triton, Ichthy, osaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Lissotriton helveticus, Triturus cristatus, triton marbré

À gauche : triton ponctué, en haut : triton alpestre et triton marbré, en bas : triton crêté

La vie des tritons

Les tritons sont des amphibiens ou batraciens (ancien nom). Cela veut dire que dans leur vie, ils vivent alternativement des phases sur terre et sous l’eau. Ils respirent par leur peau et celle-ci est nue et sécrète une substance visqueuse. On classe les tritons parmi les urodèles (comme les salamandres), car ils possèdent une queue, contrairement aux anoures (les grenouilles et les crapauds).

Habitat

À l’état de larves, les tritons vivent exclusivement sous l’eau, dans les mares, les trous d’eau, les rivières calmes… À l’état adulte, la vie du triton est partagée entre la phase aquatique, pour la reproduction et la ponte, et la phase terrestre. En hiver, les tritons entrent dans une phase dite de repos et se réfugient sous un amas de végétaux, au cœur d’un tas de pierres… En altitude, il peut arriver que les tritons passent l’hiver sous l’eau.

triton, Ichthy, osaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Lissotriton helveticus, Triturus cristatus, triton marbré

Triton alpestre

Alimentation

Les tritons se nourrissent de mollusques, de larves de moustiques, de larves d’insectes aquatiques (notamment les larves de libellules), d’insectes, de vers et même d’œufs de grenouilles. Sous l’eau, ce sont des chasseurs et nageurs hors pair, mais sur terre, les tritons sont plutôt lents.

Mœurs et Reproduction

Les tritons vivent en moyenne une petite dizaine d’années, une vingtaine chez le Triton crêté. Les tritons atteignent la maturité sexuelle après 2 à 5 de vie (cela dépend des espèces). Le dimorphisme sexuel est important chez les tritons : les femelles sont différentes des mâles, surtout en période de reproduction lorsque les mâles prennent des couleurs plus voyantes et se laissent pousser une belle crête dorsale. La reproduction intervient parfois déjà dès le mois de février jusqu’en avril-mai : les mâles déposent au fond de l’eau un spermatophore (un petit sac contenant les spermatozoïdes) qui se colle au cloaque de la femelle. Une fois les œufs fécondés, ceux-ci sont déposés un par un sur la végétation aquatique. Les larves restent sous l’eau pour se développer, tandis que les adultes sortent de la mare aux alentours des mois de mai-juin.

Les tritons se déplacent plutôt la nuit lorsqu’ils sont sur terre, mais nagent surtout le jour lorsqu’ils sont dans l’eau.

Les tritons sont prédatés par les oiseaux et les poissons. Et les larves de tritons peuvent aussi être consommés par des larves de libellules ou d’autres insectes aquatiques.

Rappel : qu’est-ce qu’un amphibien ? Les amphibiens (ou batraciens) sont des animaux amphibies, c’est-à-dire qu’ils peuvent vivre dans et hors de l’eau. Ces animaux subissent une métamorphose complète. Exemple : œuf de grenouille puis têtard puis grenouille. La respiration se fait par la peau et celle-ci est criblée de glandes à sécrétions visqueuses. Comme la peau est nue (sans poils, ni plumes ou écailles), les amphibiens doivent être manipulés avec les mains humides pour éviter de les blesser. De toute façon, il vaut mieux éviter de les déranger. Tous les amphibiens sont des espèces protégées. 

triton, Ichthy, osaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Lissotriton helveticus, Triturus cristatus, triton marbré

Triton mâle avec sa crête en période de reproduction et la femelle au premier plan

Que faire au jardin pour accueillir des tritons ?

  1. Creuser une petite mare (ou plusieurs !) : une profondeur d’un mètre pour la partie la plus profonde sera suffisante. Il conviendra de réaliser différentes profondeurs dans la mare pour créer différents milieux (pour l’implantation des végétaux). Une partie de la mare devra être en pente douce pour que les animaux puissent s’y reposer et sortir de la mare facilement ;
  2. Végétaliser la mare avec des végétaux indigènes : Menthe aquatique, Populage des marais, Iris des marais… ou même des roseaux ou des typhas si la mare est suffisamment grande. Les végétaux permettent de créer un milieu protecteur et un support de pont, ce sont aussi des plantes qui permettront de filtrer et d’oxygéner l’eau ;
  3. Végétaliser les abords de la mare et éviter de tondre autour : cela aura pour effet de créer une zone refuge pour les amphibiens et les autres animaux des milieux humides ;
  4. Éviter d’adopter des poissons (notamment les carpes et les poissons rouges) dans votre mare : ces derniers iront se nourrir des larves de tritons et d’insectes aquatiques ;
  5. Créer des empierrements et des tas de bois à proximité. Les tritons pourront s’y calfeutrer. La pose d’une vieille souche en décomposition près de la mare sera parfaite pour permettre aux tritons de passer l’hiver en toute quiétude.

→ Retrouvez tous nos conseils pour aménager une mare naturelle dans votre jardin. 

Nota Bene : il est strictement interdit de déplacer des tritons d’une mare à une autre. Vous devrez donc attendre patiemment que les tritons viennent naturellement dans votre mare. Ce qui, finalement, arrive plus vite qu’on ne le pense.

triton, Ichthy, osaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Lissotriton helveticus, Triturus cristatus, triton marbré

Les abords d’une mare seront idéalement végétalisés

Un triton ou une salamandre : gare aux confusions !

Les tritons et les salamandres sont deux types d’amphibiens urodèles. Mais les similitudes s’arrêtent là. Voyons les différences principales entre ces deux animaux :

  • La Salamandre commune est jaune et noir, le Triton a souvent de l’orange sur le ventre (notamment pour le Triton alpestre), parfois des taches sombres ou des pattes palmées et une crête pousse sur le dos du mâle à la saison des amours ;
  • La Salamandre adulte est terrestre et ne nage pas, le triton se déplace sur terre et dans l’eau et nage très bien ;
  • La tête de la salamandre est grosse, celle du triton est petite par rapport à son corps ;
  • La queue de la salamandre est à section ronde, celle du triton est plate pour pouvoir nager ;
  • Le triton est ovipare (pond des œufs), la salamandre est ovovivipare ;
  • La salamandre est nocturne, le triton est diurne en phase aquatique ;
  • La salamandre vit en forêt, le triton peut se retrouver plus facilement dans un jardin lorsqu’il y a une mare à proximité.
Salamandre tachetée ,salamandre commune, salamandra salamandra

Salamandre à gauche et à droite, un triton

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire