5 glycines remontantes

5 glycines remontantes

Des fleurs du printemps à l'automne

Sommaire

Rédigé le 18 Avril 2023  par Leïla 5 min.

La glycine est une splendide liane grimpante à la floraison magique, très appréciée. Particulièrement vigoureuse, elle pousse rapidement et vit très longtemps, mais nécessite des supports à la mesure de sa robustesse pour se développer. Les glycines de Chine, Wisteria sinensis et les glycines du Japon, Wisteria floribunda, sont les plus plantées ; cependant, d’autres espèces existent, dotées de spécificités propres à chacune.

Les glycines offrent majoritairement une splendide floraison printanière. Toutefois, quand on se tourne vers les espèces américaines, peu connues, au développement moins géant et plus facile à contrôler que celui des espèces chinoises et japonaises, on trouve des grimpantes remontantes. Après une floraison principale de fin de printemps, elles reviennent embellir leur feuillage jusqu’à deux fois, par vagues successives, plus sporadiques, mais jusqu’en automne. Les variétés de glycine de Chine sont quant à elles légèrement remontantes et refleurissent souvent plus anecdotiquement en été.

L’exposition joue un grand rôle dans la floraison des glycines. Elles apprécient de bénéficier d’au moins 6 h heures de soleil par jour pour fleurir abondamment. La taille stimule aussi la production de fleurs et leur remontée dans le courant de l’été. Découvrez nos variétés de glycines remontantes et les autres aspects qui les caractérisent.

Difficulté

Wisteria frutescens 'Amethyst Falls'

Le Wisteria frutescens ‘Amethyst Falls’ fait partie des hybrides de Glycine d’Amérique, moins connus que les Glycines chinoises et japonaises. Intéressant pour son développement plus modéré, de l’ordre de 4 à 5 m de hauteur à maturité, sa mise à fleur est très rapide : il peut fleurir dès la première ou deuxième année de plantation. Ses grappes de fleurs sont plus denses et plus trapues que celles des Glycines chinoises et un peu moins parfumées. Les Glycines issues de Wisteria frutescens ou Glycine d’Amérique ont la capacité d’avoir des floraisons remontantes : elles fleurissent abondamment une première fois au printemps, en mai-juin, dans le feuillage, puis de nouveau par vagues successives de la fin de l’été à l’automne.

‘Amethyst Falls’ se distingue par des fleurs d’une belle teinte mauve améthyste. Plus facile à intégrer dans les petits espaces, il a un développement compact et diffère de l’espèce botanique par des grappes de fleurs plus longues et légèrement parfumées. Ses tiges tournent spontanément autour des supports dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Cette variété est issue de bouture, contrairement à la plupart des autres glycines qui sont souvent greffées.

Glycine d'Amerique

Wisteria frutescens ‘Amethyst Falls’

Wisteria sinensis 'Flore Pleno'

Le Wisteria sinensis ‘Flore Pleno’ est, comme son nom l’indique, une forme à fleurs doubles de la Glycine de Chine. Ses merveilleuses et longues grappes, de 30 à 40 cm de long, se déclinent en camaïeu de mauve : du mauve pâle, presque blanc au mauve intense et riche, presque violet. Elles répandent un puissant parfum aux accents de miel. La floribondité de cette vigoureuse variété est accrue et si elle fleurit une première fois abondamment au printemps, en avril-mai, avant la feuillaison, sur des rameaux presque nus, elle refleurit ensuite plus légèrement au cours de l’été, parmi son feuillage vert clair.

Les rameaux de ‘Flore Pleno’ atteignent 9 à 10 m de longueur à l’âge adulte. Ils tournent autour des supports spontanément dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, aspect caractéristique de la Glycine de Chine, tout comme son grand développement qui nécessite un support très robuste. La croissance des nouvelles pousses, souples et velues, est très rapide, de l’ordre de plusieurs mètres en l’espace d’une saison en sol frais. Les jeunes feuilles, de couleur bronze, apparaissent en fin de floraison et prennent ensuite une teinte vert clair. L’automne les voit tourner au jaune d’or avant qu’elles ne tombent.

Glycine de Chine

Wisteria sinensis ‘Flore Pleno’

Wisteria frutescens var. macrostachya 'Blue Moon'

Le Wisteria frutescens var. macrostachya ‘Blue Moon’ est issu de la Glycine d’Amérique, Wisteria frutescens, mais il descend d’une sous-espèce, macrostachya, présente sur une aire géographique plus restreinte, allant du Missouri au Kentucky. Les Glycines de cette sous-espèce, Wisteria frutescens var. macrostachya, sont d’ailleurs appelées Glycines du Kentucky. Elles fleurissent en fin de printemps, en mai-juin, alors que le feuillage est déjà présent. Remontantes, elles sont ensuite capables de refleurir facilement et sporadiquement jusqu’à deux fois au cours de l’été, leurs grappes toujours nichées dans le feuillage vert foncé.

‘Blue Moon’, compacte et très florifère, développe des grappes de fleurs bleu lavande, tachetées de jaune-vert. Elles sont longues de 20 à 35 cm, bien denses et parfumées. Cette variété atteint environ 4 m de hauteur à maturité et ses nouvelles pousses croissent d’environ 80 cm en une saison en bonnes conditions. Sa mise à fleur intervient au bout de 3 ou 4 années après la plantation, mais c’est une très belle plante, tout à fait adaptée à une conduite en arbre, compte tenu de son petit développement, pour la mettre parfaitement en valeur.

Glycine du Kentucky

Wisteria macrostachya ‘Blue Moon’

Wisteria frutescens var.macrostachya 'Clara Mack'

Autre hybride de Glycine du Kentucky, le Wisteria frutescens var. macrostachya ‘Clara Mack’ est une forme aux très belles grappes de fleurs blanc pur, appréciée aussi pour son développement modéré, de l’ordre de 5 à 6 m de longueur, et sa capacité à fleurir plusieurs fois. Elle fleurit une première fois en juin, parmi un feuillage plus brillant et plus foncé que celui des glycines asiatiques, et ensuite sporadiquement par vagues successives au cours de l’été. Ses grappes de fleurs de 25 à 30 cm de long, bien denses, portant jusqu’à 50 petites fleurs papilionacées, exhalent un parfum sucré évoquant le raisin et le miel.

Il est à noter que les glycines de cette sous-espèce américaine font leurs bourgeons de fleurs sur le bois de l’année, au printemps. Elles sont donc pour cette raison très adaptées aux régions aux hivers froids et longs et sont considérées plus résistantes au froid que les espèces asiatiques alors que leur zone de rusticité est équivalente. Leur qualité de grimpante remontante s’exprime davantage si elles sont régulièrement taillées.

Glycine du Kentucky

Wisteria macrostachya ‘Clara Mack’

Wisteria frutescens 'Longwood Purple'

Dernier hybride de Glycine d’Amérique, le Wisteria frutescens ‘Longwood Purple’, sélectionné dans les célèbres Longwood Gardens en Pennsylvanie, ressemble au cultivar ‘Amethyst Falls’ mais s’en distingue par des grappes de fleurs plus colorées, d’un mauve violacé soutenu. Lui aussi voit sa floraison principale s’épanouir plus tard que celles des glycines asiatiques, en mai-juin, dans le feuillage. Une à deux autres floraisons peuvent se succéder de la fin de l’été à l’automne, moins abondamment, si la plante est bien taillée. 

Originaire de forêts humides et de bords de cours d’eau, la Glycine d’Amérique n’en est pas moins tolérante vis-à-vis du sol, du moment qu’il est profond et qu’elle puisse trouver de la fraîcheur en profondeur. Dans ces conditions et dans un sol pas trop calcaire, elle tolère des sols ponctuellement gorgés d’eau comme secs en été. Les tiges volubiles de ‘Longwood Purple’ atteignent 4 à 5 m de hauteur à maturité, ses grappes de fleurs sont courtes, de l’ordre de 10 à 15 cm de long. Cette glycine peut tout à fait être conduite en bonsaï ou en pot.

Glycine d'Amerique

Wisteria frutescens ‘Longwood Purple’

Commentaires

glycine wisteria