Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
planter rhodochiton pot bac jardinière
conseil

Cultiver le rhodochiton en pot

Tous nos conseils

Le Rhodochiton atrosanguineus, surnommé Chapeau chinois, est une belle plante grimpante mexicaine qui donne en été des fleurs en clochettes pourpres violacé et porte un beau feuillage en forme de cœur. Il a l’avantage de pousser vite et peut atteindre au maximum 2 à 3 m de haut. Bien qu’il soit vivace, il est souvent cultivé comme annuelle, car il est gélif (sa souche tolère jusqu’à – 5 °C). Cependant, lorsqu’il est en pot, il est facile de le rentrer sous une véranda ou une serre pour le protéger du froid et ainsi le conserver plusieurs années ! Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour réussir sa culture en pot.

Quel type de pot et quel substrat choisir ?

Pour cultiver le Rhodochiton, choisissez un pot d’au moins 30 cm de diamètre et de profondeur. Vous pouvez opter pour un pot en plastique, qui aura l’avantage d’être léger et économique. Le rhodochiton est d’ailleurs souvent cultivé en suspension : ainsi son feuillage et ses fleurs retombent joliment en cascade ! Les pots en terre cuite conviennent bien également : ils sont respirants, plus esthétiques et écologiques que ceux en plastique, mais aussi plus lourds à manipuler. Dans tous les cas, veillez à ce que le pot ait bien des trous de drainage au fond. Vous pouvez aussi choisir un grand bac ou une jardinière avec treillis directement intégré, vous n’aurez ainsi pas besoin de lui rajouter de support pour qu’il grimpe.

Le rhodochiton a besoin d’un sol riche, mais très bien drainé, car il ne supporte pas les sols gorgés d’eau. Nous vous conseillons de réaliser un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable grossier (pour le drainage).

Rhodochiton : comment le cultiver en pot ?

Quand et comment semer le rhodochiton ?

Le semis s’effectue sous abri entre février et avril.

  1. Remplissez des pots avec du terreau spécial semis, puis tassez légèrement et égalisez le niveau.
  2. Semez en plaçant 3 ou 4 graines dans chaque godet.
  3. Appuyez doucement sur les graines pour les enfoncer légèrement dans le substrat. Elles ne doivent pas être enterrées profondément, car la lumière favorise leur germination.
  4. Arrosez en pluie fine.

Nous vous conseillons de placer les pots dans une mini-serre ou d’installer un film plastique ou une plaque transparente sur les pots afin de conserver une atmosphère chaude et humide. Pensez à aérer régulièrement pour éviter les risques de moisissures. Placez les pots sous abri, à un emplacement lumineux, avec une température comprise entre 15 et 20 °C. Les graines mettent entre 10 jours et 1 mois et demi à germer. Vous pourrez repiquer les jeunes plantules dans des pots individuels dès qu’elles atteignent 5 cm.

Comment planter et rempoter le rhodochiton ?

Plantez le rhodochiton en pot au printemps, en avril-mai. Pensez à lui prévoir un support sur lequel il pourra grimper : treillage, clôture, tipi, pergola, arche… à moins que vous ne le cultiviez en suspension (dans ce cas ses tiges retomberont en cascade sous le pot).

  1. Prenez un pot d’au moins 30 cm de diamètre et de profondeur. Veillez à ce qu’il ait bien des trous de drainage au fond.
  2. Placez une couche drainante, constituée par exemple de billes d’argile, de graviers ou de tessons de pot.
  3. Installez ensuite du substrat dans le pot (nous vous conseillons un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable grossier).
  4. Sortez le rhodochiton de son pot d’origine et placez-le dans le nouveau, bien au centre.
  5. Comblez en ajoutant du substrat, mais veillez à ne pas enterrer le collet.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Commencez à diriger ses tiges sur le support pour l’aider à s’y accrocher.

Vous pouvez installer le Rhodochiton sur votre terrasse ou balcon. Pour qu’il s’épanouisse au mieux et qu’il offre une abondante floraison, nous vous conseillons de le placer en plein soleil, à l’abri du vent.

Rhodochiton : comment le cultiver en pot ?

Comment l'entretenir ?

Arrosage

Le rhodochiton apprécie les sols qui restent frais en toute saison : pensez à l’arroser régulièrement du printemps à l’automne, car en pot le substrat se dessèche assez rapidement (plus vite qu’en pleine terre). Nous vous conseillons de l’arroser une à deux fois par semaine, en évitant l’excès d’humidité : laissez brièvement sécher le substrat entre deux arrosages et évitez de laisser de l’eau stagner dans la soucoupe. Si vous conservez le Rhodochiton d’une année sur l’autre en le rentrant sous abri, espacez les arrosages en hiver. Nous vous conseillons également de déposer une couche de paillage organique à la surface du substrat : cela limitera l’évaporation et évitera qu’il ne se dessèche trop vite.

Engrais

En pot, les réserves de nutriments sont réduites et le substrat a tendance à s’appauvrir rapidement. Pour nourrir le Rhodochiton et soutenir sa floraison, du printemps à l’automne, apportez une à deux fois par mois un engrais liquide riche en potassium. Vous pouvez aussi apporter un peu de compost en surface.

Hivernage

Le rhodochiton est une plante frileuse (sa souche supporte jusqu’à – 5 °C) : si vous souhaitez le conserver d’une année sur l’autre, pensez à rentrer le pot sous abri en automne. Placez-le à un endroit lumineux (par exemple une véranda ou une serre maintenue hors gel), réduisez les arrosages et arrêtez les apports d’engrais durant l’hiver. Vous pourrez le sortir à nouveau au printemps.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire