Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
buglosse, anchusa : culture en pot
conseil

Cultiver la buglosse en pot

Cette vivace champêtre aux fleurs bleu vif s'adapte à la culture en pot

L’Anchusa azurea, autrement appelé buglosse, affiche son cousinage avec la bourrache et le myosotis par la couleur bleu azur très vif de ses fleurs. C’est d’ailleurs une des principales raisons de cultiver cette vivace herbacée, les fleurs bleues étant finalement peu nombreuses au jardin. Chez la buglosse d’Italie, on aime aussi sa facilité de culture, sa rusticité, et son peu d’exigence en eau qui en font la candidate idéale pour les rocailles, les jardins de curé, ou ceux plus sauvages et naturels, mais aussi la culture en pot. D’autant qu’elle pousse en touffes hérissées qui fleurissent au printemps et au cœur de l’été. Découvrez tous nos conseils et astuces pour cultiver l’anchusa en pot 

Quel pot pour l'anchusa ?

De par son imposant système racinaire, l’ Anchusa azurea se complait dans les sols profonds. C’est pourquoi il vous faut choisir un pot percé d’au moins 30 cm de profondeur, voire même plus si vous trouvez. Préférez la terre cuite à tout autre matériau car elle a a des propriétés thermorégulatrices et une porosité naturelle. Or, l’anchusa a un petit défaut : elle disparaît en hiver si le substrat est trop gorgé d’eau. Ainsi, en choisissant un pot en terre, vous limitez les risques.

Pour assurer à la buglosse les meilleures conditions de culture, placez au fond du pot une bonne couche de gravillons ou de billes d’argile qui faciliteront le drainage.

anchusa azurea

Quel substrat adopter pour une buglosse en pot ?

Peu exigeante, la buglosse d’Italie s’accommode des terres de jardin qui doivent toutefois être riches et légères. En revanche, le substrat devra être drainant pour éviter le pourrissement du système radiculaire en hiver.

Une fois vos billes d’argile ou gravillons posés au fond du pot, ajoutez un mélange de 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de sable grossier. Vous obtiendrez ainsi un substrat drainant mais riche en matières organiques.

Quand et comment planter en pot l'anchusa ?

Les racines assez fortes de l’anchusa supportent assez mal la transplantation c’est pourquoi, pour une plantation en pot, mieux vaut opérer par semis. Ou choisir une plantule en godets de l’année. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas qu’il faut agir avec précaution, les racines étant plutôt fragiles.

La plantation de jeunes buglosses se fait au printemps, de février à mai, toujours en dehors des fortes chaleurs. Mais vous pouvez aussi opérer en automne, de septembre à novembre, hors gel. Dans ce cas, il est recommandé de recouvrir le pot d’une bonne couche de paillage ou de feuilles mortes séchées qu’il faudra enlever au printemps.

Si vous souhaitez semer, faites-le en juin car les graines germent à 20 °C. Ensuite, repiquez vos plants en automne et n’oubliez pas de couvrir votre pot de paillage. Vous pouvez aussi semer à l’abri dès février et repiquer en pot dès que les plants comptent 4 à 5 feuilles. Sachez toutefois qu’il lui faut deux années pour fleurir après semis.

Quelle exposition choisir pour l'anchusa ?

La buglosse aime le soleil alors ne l’en privez pas. Choisissez-lui donc un emplacement bien ensoleillé car, au jardin, elle supporte très bien la sécheresse grâce à son feuillage velu. En revanche, dans les zones les plus au sud, si vous l’installez sur un balcon ou une terrasse, offrez-lui la mi-ombre pour donner la pleine mesure à la couleur de ses fleurs qui sera plus intense.

Comme les hampes de la buglosse ont tendance à se coucher, placez votre pot contre un mur. Ainsi, la présence d’un tuteur ne sera pas forcément nécessaire.

Comment entretenir l'anchusa en pot ?

L’arrosage

Même si la buglosse supporte une sécheresse passagère, en pot, il faudra l’arroser. Mais jamais sans excès car les racines pourrissent vite. L’idéal est donc de laisser le substrat en surface entre deux arrosages. Ne laissez jamais d’eau dans la soucoupe du pot.

anchusa azurea

L’anchusa dispose d’un feuillage velu qui lui permet de relativement bien résister à la sécheresse

Veillez également à arroser la buglosse au pied car, par temps chaud et humide, elle est sujette à l’oïdium.

Les apports en engrais

Un apport d’engrais organique peut éventuellement être fait au démarrage de la végétation au printemps. Vous pouvez utiliser un engrais pour plante fleurie, de la corne broyée, de l’humus fertilisant.

Le paillage pour l’hiver

La buglosse est plutôt rustique mais un paillage l’hiver permettra de protéger la souche de l’humidité. Il faudra bien le retirer au printemps.

La suppression des fleurs fanées

A moins que vous ne vouliez récolter les graines, coupez les tiges défleuries pour favoriser l’apparition de nouvelles inflorescences en septembre. Au jardin, la buglosse se ressème assez facilement mais en pot, c’est plus difficile.

Le rempotage

Comme l’anchusa a tendance à s’épuiser, et même parfois à complètement et subitement disparaître, prévoyez un rempotage au printemps tous les deux ou trois ans. Profitez-en pour diviser les touffes et prélever des éclats de racines afin de former un sujet rajeuni… Vous pouvez aussi bouturer quelques tronçons de racines.

Quelle variété choisir ?

  • L’Anchusa azurea ‘Loddon Royalist’ est plus adapté à une culture en pot car elle ne dépasse guère 80 cm de hauteur. De plus, ses épis de fleurs sont suffisamment solides et bénéficient d’une bonne tenue pour ne pas s’affaisser. Le tuteurage est donc inutile.
anchusa azurea

L’anchusa azurea Loddon Royalist atteint 80 cm de hauteur

  • L’Anchusa azurea ‘Dropmore’ a des fleurs d’un magnifique bleu gentiane. Elle est très simple à cultiver mais peut atteindre 1,50 m de hauteur. Il sera nécessaire de la tuteurer mais elle peut être du plus bel effet sur un balcon ou une terrasse.
anchusa azurea

L’anchusa azurea Dropmore est moins adapté à la culture en pot de par sa hauteur

  • L’Anchusa azurea ‘Little John’ : c’est une variété naine de 40 à 50 cm de hauteur maximum

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire