Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le marc de café, un trésor pour les plantes du jardin : info ou intox ?

Qui n’a pas entendu parler du marc de café et de son utilisation pour les plantes du jardin ?

Ce produit simple, gratuit, à la portée de tous, fait partie des astuces les plus populaires sur internet… ce formidable monde où, tous les deux jours, une nouvelle pratique révolutionnaire ou un secret de grand-mère (qui vous fournira une courgette de cinq kilos en à peine dix-sept minutes ou exterminera toutes les limaces à 3 km à la ronde) pointe le bout de son nez. Tout cela est bien vite relayé par toute la communauté internet avec ce maître mot "tout ce qui est sur internet est vrai !" et les quelques rares personnes à l'esprit critique et scientifique sont aussitôt muselées par le spectre de la théorie du complot.

Osons donc poser la question qui dérange : le marc de café, au jardin, info ou intox ?

Après tout, on en parle depuis un bon moment de ses bienfaits au jardin et il serait étrange que finalement, tout cela ne soit que fumisterie...

Ce jeune hipster est-il en train de préparer un remède miracle pour son jardin ou prépare-t-il un café pour ses clients ? Mystère...

Le marc de café et ses nombreuses utilisations au jardin

Le marc de café, un bon engrais, riche en azote, phosphate... et tout le reste...

C'est la première chose que l'on avance lorsqu'on parle des bienfaits du marc de café au jardin : sa teneur en azote.

Le marc de café contient effectivement entre 2 et 3 % d'azote ce qui n'est pas si mal mais c'est un azote qui n'est pas assimilable directement par les plantes. Le marc de café doit être composté pour délivrer son azote.

Les teneurs en potassium (0.6%) et en magnésium (0.3%) ne sont pas négligeables, ainsi que pour le phosphore (0.05%) et le cuivre (0.03%). Ces différents éléments sont, quant à eux, immédiatement assimilables par les plantes et dans des teneurs pouvant éloigner les risques de carence.

En revanche, les teneurs en manganèse, zinc, calcium et fer sont bien trop faibles pour en tenir compte.

Notez aussi que le marc de café contient une bonne quantité de matières organiques mais un rapport Carbone/Azote de 24/1. Cela veut dire qu'il n'y a pas assez d'azote pour permettre une décomposition du carbone. En pratique, un apport de marc de café directement sur le sol aura pour conséquence que l’azote devra être pompé du sol pour initier la minéralisation. Cet azote ne sera donc plus assimilable par les plantes : elles seront carencées, c'est la faim d'azote. La décomposition de cette matière organique se fera de plus très lentement.

En résumé,le marc de café est riche de pas mal d'éléments nécessaires à la croissance des plantes mais pas plus, même souvent moins, qu'un autre amendement comme du compost bien mûr par exemple. Il est aussi à utiliser avec parcimonie pour éviter les faims d'azote.

Le marc de café, un allié pour lutter contre les "nuisibles" ?

La caféine qui persiste dans le marc de café possède effectivement un pouvoir répulsif, voire biocide pour les insectes ravageurs mais aussi pour les autres arthropodes utiles au jardin et surtout les vers de terre.

C'est un répulsif assez efficace contre les fourmis donc par extension pour éviter, par la suite, une invasion de pucerons. En revanche, placer du marc de café au pied de plantes envahies de pucerons ne servira à rien car ceux-ci ne descendent pas au sol.

Les mollusques, dont les limaces et les escargots, ne sont pas sensibles directement au marc de café. Ils peuvent à la rigueur en être incommodés physiquement par temps sec, si vous entourez vos plantes fragiles d'une barrière "physique" de marc de café. Comme la cendre, cela ne fonctionne plus par temps humide.

En bref, l'action du marc de café pour lutter contre les ravageurs est faible et peut être risquée. Un apport en trop grande quantité peut avoir des conséquences désastreuses sur la faune de votre jardin comme dans le tas de compost. Méfiance donc...

Le marc de café, une solution pour lutter contre les maladies dues à des champignons ?

Aucune publication scientifique n'a pu séparer le vrai du faux sur cette affirmation. Pour l'instant, les chiffres des essais en champs ne sont pas concluants. Mais si c'est vraiment le cas, on peut supposer que le marc de café "ne fera pas de différence" entre les contaminants fongiques et la flore bénéfique du sol. Encore une fois, la prudence est de mise.

Le marc de café, une aubaine pour les plantes de terres acides ?

Le marc de café possède un pH aux alentours de 6-6,5. On pourrait supposer qu'une fois sur le sol, ce dernier s'acidifiera pour le plus grand bonheur de nos plantes dites de "terre de bruyère".

En réalité, comme tout apport organique, on observera une légère acidification lors de la décomposition et de la minéralisation. Mais le pH remontera par la suite pour s’approcher de la neutralité.

Donc, un "coup dans l'eau", le marc de café n’acidifiera par la terre.

Le marc de café, un inhibiteur de croissance ?

Des recherches sont en cours pour déterminer si un dérivé du marc de café pourrait servir un jour d'herbicide non-sélectif (et oui, encore...). Car en effet, le marc de café peut ralentir fortement la croissance des végétaux, voire tuer certaines plantes comme c'est le cas notamment des solanacées comme les tomates, les aubergines et même les pommes de terre.

Pour l'instant, les chercheurs n'ont pas su démontrer quel composé pouvait avoir ce pouvoir inhibiteur mais ont déjà conclu que ce n'était pas la caféine.

Le marc de café, un accélérateur de compost ?

On l'a vu plus haut, à haute dose, le marc de café, ou plutôt la caféine qu'il contient encore, peut tuer les vers, notamment les vers de compost si utiles.

C'est alors le contraire de ce que nous espérions qui arrive. Nous pensions aider les vers composteurs en les "boostant" un peu et boum patatra, les voilà qu'ils meurent. Tout est question de dosage... Si vous souhaitez vraiment activer ou accélérer un compost, privilégiez plutôt un apport de feuilles de consoude, d'ortie ou de fougères ou même un peu de compost bien mûr. Ce sera plus sûr...

En conclusion

Quelques bienfaits du marc de café peuvent être mis en évidence : un apport de nutriments, un effet répulsif léger, mais ils sont accompagnés, hélas, de beaucoup trop d'inconvénients pour s'en servir sans réfléchir. Comme pour tout les amendements finalement.

Le marc de café n'est pas un produit miracle mais juste... du marc de café. N'espérez donc pas voir votre jardin se transformer du jour au lendemain en paradis végétal, uniquement parce que vous aurez saupoudré du marc de café un peu partout. Non, cela c'est la nature qui s'en chargera et... le jardinier.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

6 réflexions au sujet de « Le marc de café, un trésor pour les plantes du jardin : info ou intox ? »

  • Pantoufle

    Bonjour Olivier, je tombe par hasard sur cet article, et je me dis zut ! Moi qui était contente de pouvoir obtenir du marc par mon buraliste de village, (environs 10L par semaine), j'en viens à me demander si c'est vraiment une bonne idée. Dois-je continuer finalement, ou bien laisser tomber cette pratique ? Merci d'avance pour les conseils ;)
    Bonne journée !

    Répondre
    • Olivier

      Bonjour Pantoufle ;-), A toutes petites doses, cela ne peut pas faire de mal ni à la flore ni à la faune. Le souci est que les gens prennent cela pour un "produit miracle" et en abusent (comme pour le reste d'ailleurs...). Le marc de café reste un amendement contenant une bonne teneur en certains éléments mais le mieux pour l'utiliser est de le composter au préalable. Mais la aussi, prudence ! Pas trop de marc d'un coup dans le compost sinon cela y tuera la petite faune et réduira l'activité des micro-organismes. Bonne journée !

      Répondre
  • Jacqueline Gambini

    Bonjour Olivier. La lecture de votre article me laisse un peu perplexe. je dis "un peu" parce que je prends acte de tout ce que vous expliquez, à l 'exception de ce qui concerne les vers
    de compost, qui contredit mon expérience de lombricomposteuse, qui a duré près de 7 ans, jusqu'à ce que je réalise mon vieux rêve de (petit ) jardin et que j'aie un vrai composteur. Dans les consignes concernant la mise et place et le fonctionnement d'un lombricomposteur, il est toujours affirmé que les vers de compost adoooorent le marc de café, qui semblerait, de plus, avoir un effet positif sur leur fécondité. Tout au long de ces années, j'ai donc donné du marc de café en abondance à mes eseinia (fetida et andrei) qui ont eu l'air de l'apprécier et de bien s'en porter. J'ai lu aussi des témoignages de lombricomposteurs qui élevaient leurs vers dans du marc de café... Alors? Mystère!
    Bonne journée et merci pour votre blog et vos articles, toujours intéressants et souvent très drôles!

    Répondre
    • Olivier

      Bonjour Jacqueline, j'attendais patiemment ce commentaire mais étonnamment vous êtes la première ;-) En effet, l'un de mes amis (composteur lui aussi) me jure par tout ce qu’il a de plus cher (sa moto !) que ses Eseinias ne pourraient se passer de son marc de café (peut-être sont-ils encore plus accro à la caféine que moi...). Il est vrai qu'ils semblent se porter à merveille malgré mes doutes ainsi que mes lectures et expériences concernant l'effet de la caféine sur les bestioles en tout genre. Mais peut-être y a-t-il autre chose qui leur plait dans le marc de café ou qu'ils ont acquis une résistance à la caféine ou ... Bref, le mieux est de réaliser ses propres expériences et d'en tirer ses propres conclusions. J'ai envie de vous dire : si ça marche chez vous, et bien continuez, on verra bien... C'est souvent le cas, dans le domaine du jardin, que des choses fonctionnent très bien en dépit de toute réalité scientifique. C'est peut-être finalement ce petit côté magique qui fait le charme de notre passion... Merci beaucoup pour votre commentaire en tout cas et bonne journée.

      Répondre
  • glorieux j p

    bonjour
    le marc de café est un substrat sans grande valeur nutritive mais neutre Il est récupéré pour servir de base à la culture des champinons de Paris (chercher sur GG)et les résultats semblent probants mais de là à en faire un produit miracle il y a un grand pas
    Perso je l utilise en mélange comme du terreau soit 1/4 terreau 1/4 sable grossier 1/2 terre(de taupinières si possible )Mélange parfait pour des reprises de boutures et mise en convalo de plantes en mauvaise santé (canicule )

    Répondre
    • Olivier

      Bonjour monsieur, oui vous avez raison, ce n'est pas un produit miracle. Pour la culture des champignons, je ne l'avais pas mis car on s'écarte un peu du jardin (encore que...). Pour votre substrat "bouture", vous n'avez pas de souci de moisissures ? Ou peut-être passez-vous ce substrat au four quelques minutes ?

      Répondre
Laisser un commentaire