Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment rater vos Delphiniums en 4 leçons.

Les delphiniums sont peut être les vivaces les plus structurantes que l'on peut avoir dans un jardin, les hybrides pacific notamment, dépassent très souvent les 2 mètres de hauteur et possèdent selon moi la plus belle palette de bleus. J'ai souvent été impressionné par de magnifiques photos dans les livres et magazines et j'ai toujours considéré implicitement que les delphiniums était des vivaces solides et faciles à vivre, dans la catégorie "inratable-à-conseiller-aux-débutants"..... Voila pour la théorie!

Delphinium Blue Bird
Delphinium Blue Bird, des épis de fleurs bleu gentiane perchés à plus de 2m de hauteur

 

Lorsque je suis passé aux travaux pratiques, dans des conditions normales (normandes), j'ai changé d'avis. C'est très facile de rater ses delphiniums.

j'ai testé pour vous 5 moyens infaillibles de rater les delphiniums. Les voici en exclusivité.

1- Les limaces. Lorsqu'ils sont petits, pour peu que vous ayez un jardin un peu humide, les delphiniums se font tout d'abord dévorer par les limaces et elles finissent souvent par en venir à bout. Chez les hostas les feuilles sont parfois lacérées mais au moins elles survivent aux attaques incessantes! Les delphiniums ont beau pousser vite, les limaces adorent le jeune feuillage....

Donc leçon  N°1, pour rater les delphiniums, ne les protégez pas des limaces

 

2- L'ombre ou la mi-ombre.  Si les delphiniums survivent aux limaces, plantés en situation ombragée, les conditions de culture auront raison d'eux.  Les delphiniums aiment le soleil.

Lecon N°2,  pour rater les delphiniums, plantez-les à l'ombre.

 

3- Une terre lourde et bien détrempée.  Plante de prairie, les delphiniums aiment les sols plutot riches mais très bien drainés. Dans une terre lourde, ils végéteront et mourront ou pousseront tout doucement...et mourront quand même!

Lecon N°3,  pour rater les delphiniums, plantez-les dans une terre bien lourde et humide.

 

Admettons que malgré ces conseils, vos delphiniums poussent bien, oui oui ça arrive, encore un conseil:

4- Ne tuteurez pas vos delphiniums. lorsqu'elles grandissent les tiges se cassent avec un bon orage ou une grosse rafale de vent

Leçon N°4, pour rater vos delphiniums juste avant ou pendant la floraison, ne les tuteurez pas. Variante possible: cassez les tiges en tuteurant, soit au premier tuteurage,  à 60cm, soit au second à 1,20m.

Delphinium belladona Bellamosum
Delphinium belladona Bellamosum, plus trapue il ne ploît pas. Installé devant un fond doré (constitué de Houblon doré) ses inflorescences bleu intense contrastent et captent le regard.

 

Voici la riche expérience (à peine exagérée) que j'ai eu dans ma terre lourde et humide de Normandie.

Cela pour dire que les delphiniums sont parfaits pour les situations ensoleillées, protégées du vent, en sol drainant. Mais que dans des conditions moins favorables, il faut en prendre soin.

Pour ma part, je continue de cultiver et d'apprécier les nouveaux hybrides, notamment les hybrides d'elatum, plus tolérants sur la nature du sol ou les belladonna plus trapus et ne nécessitant pas de soins particuliers.

Mon expérience de culture a évolué concernant les delphiniums pacific, dans ma terre lourde j'y ajoute du sable et gravier à hauteur de 1/3 de chaque que je mélange à ma terre sur 30cm de profondeur et largeur. Ensuite je ne plante plus les petits godets directement en terre mais je les rempote dans un plus gros contenant que je conserve sur ma terrasse pendant un an et d'ailleurs pour fortifier la plante un maximum, je supprime toutes les hampes florales afin de faire grossir la souche.

 

Delphinium belladona, un ancien hybride très résistant et sans soucis.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 3.6 sur 5)

28 réflexions au sujet de « Comment rater vos Delphiniums en 4 leçons. »

  • Virginie

    Excellent !!! Ben ça ne me donne pas envie d'en planter ... mdr

    Répondre
  • Isabelle

    très interressant cet article.Je vais essayer de corriger mes erreurs,c'est tellement beau les delphiniums

    Répondre
  • berthille

    Je m'arrête à la première leçon : pas de granulés à limaces au jardin d'ornement. Une fois installés, les belladonna résistent mieux à ces attaques, ce qui me permet, puisque j'en cultive, de passer et de mettre en pratique la toute toute dernière partie de la leçon 4 :-((

    Répondre
  • Sylvie

    Mes premiers delphinium se sont littéralement fait bouffer. Les suivants ont grandit au pied de monceaux de cadavres d'escargots (granulés). Ayant une faune sympa dans le jardin (hérissons et vers luisants très friands de ces mollusques mais en voie de disparition dans les jardins à cause des granules bleues), j'ai opté pour un barrage en cuivre (fil électrique dénudé) enroulé au pied de ses belles!!! Hauteur nécessaire 3 centimètres!!! Ahhh, quand on aime, on persiste!!!

    Répondre
  • Wargnier Astrid

    Bonjour,
    j ai adoré votre petit article. c est drôle j ai les meme pensées que vous. J'ai toujours pensé quelles etaient faciles et fait je n y arrive pas c est ma 4eme fois. Nous sommes à la pointe de la Bretagne. Tout pousse d'habitude et rien ne gèle. J ai meme du mal a faire lever les graines. Je me demandais si par hasard vous pourriez me poster quelques graines de votre belladona le plus résistant afin que j essaie ici? Je serais plus que ravie et reconnaissante. Bonne soirée a vous.

    Répondre
  • cecile a

    Très bonne analyse de la problématique Delphinium!!! J'ai, moi aussi beaucoup raté ces belles plantes, et avais décidé de les écarter de mon jardin, et puis cette année j'ai re-craqué pour des petits pieds. Je crois que l'idée de faire grossir les plants en pots est excellente et je vais tenter de conserver de cette manière ces nouveaux delphiniums jusqu'à l'année prochaine!

    Répondre
  • Lamauvaiseherbedu95
    Lamauvaiseherbedu95 4 mai 2014 à 17 05 05 05055

    Tu m as fait trop rire!

    Répondre
  • Lamauvaiseherbedu95
    Lamauvaiseherbedu95 4 mai 2014 à 17 05 05 05055

    Tu m as fait trop rire! LOL

    Répondre
  • Lyn

    Je découvre ce blog avec un excellent ton, effectivement n'est pas jardinier qui veut ! Les plantes "faciles à vivre" sont pourtant bien faciles à rater ! Merci pour ces (non) conseils ;)

    Répondre
  • Lys blanc

    Ah je comprends mieux! J'en ai 4 sur 5 .
    Je rajouterai aussi que si malgré tout ça ils ont survécu,il reste l'oïdium.
    Et pourtant je les adore,je persiste à vouloir en remettre.

    Répondre
  • Anne-Marie

    Quel humour!
    Mais comme c'est vrai!
    Je voulais me débarrasser de la racine qui reste puisque les limaces ont tout dévoré,mais suite à la lecture des autres réactions, je vais quand-même essayer de sauver ce pied.
    J'ai acheté un abris pour hérissons en esperant que cela sera efficace pour évincer ces limaces.
    Si vous avez un autre truc écologique: bienvenu!

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Anne-Marie,

      Le moyen de le plus simple pour éviter que les delphiniums ne se fassent manger par les limaces est pour moi le piège à bière, mais depuis que j'ai vu cette vidéo (que j'ai partagé par ailleurs sur un autre article) je suis assez perplexe: https://www.youtube.com/watch?v=cf6FHv5x3sc

      Une lectrice me parlait des coquilles d’œufs pilées et me disait que ca fonctionnait très bien car les coquilles restent collées sur le corps de l'animal. La cendre de bois à les mêmes propriétés sauf que lorsqu'elle est mouillée, elle perd son pouvoir collant.

      Répondre
    • Gautier Serge

      Il y a sur le marché de l'anti-limace granulé à base de phosphate ferrique (sans le sinistre métaldéhyde) qui n'est pas, si l'argument du labo est honnête, toxique pour les hérissons et autres mammifères (chats, chiens...)

      Répondre
      • Bannier Sylvie

        Exact, c'est sans danger, car j'ai aussi mis mes petites pousses dans des godets direction la serre, mais les limaces sont venu les manger dès la 1ère nuit. Les coquilles d'oeufs ça doit aussi marcher, mais il faut en mettre beaucoup je pense

        Répondre
  • Hazelnut02

    Moi je mets de la sciure de bois fine au pied de mes delphiniums et autres plantes sensibles aux limaces. C'est très efficace et ça ne part pas avec la pluie.

    Répondre
  • hélène

    J'ai remarqué que lorsque je laissais des aliments pour chat ( boite ou croquettes) à proximité des végétaux, cela attirait les limaces
    C'est peut -être un bon moyen pour les attirer à un endroit précis et les piéger afin qu'elles n'aillent pas vers leurs plantes de prédilection (Hosta, Delphinium)

    Répondre
  • Joelle CHOPIN

    moi aussi les limaces me croquent tous mes pieds de delphinium et autres plantes aussi (hosta, arum...) j ai tout essayer cendre, biere, coquilles oeufs..;et j en reviens toujours aux granulés..;seule moyen efficace mais pas cool pour la faune..;alors si bon moyen écologique je prend (*-*) j ai pas essayer la sciure de bois....ni le fil dénudé en cuivre

    Répondre
  • vatinet philippe

    Bonsoir je vous ai acheté il y'a une semaine des delphiniums j'ai vu aparaitre un duvet blanc je pense que cela doit être de l'opium .Que faire merci
    Cordialement

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour, ce n'est pas de l'opium ;) mais de l'oïdium ou "maladie du blanc" : c'est un champignon qui affecte l'esthétique de la plante mais pas son développement, il n'est pas rare qu'il se développe après la floraison sur les plantes installées depuis plusieurs années. Il n'y a pas de traitement efficace, le mieux est alors de rabattre complètement la plante. Toutefois, à cette période, sur un godet nouvellement planté, vous pouvez couper le feuillage pour faire disparaître la maladie mais notre meilleur conseil serait "Ne faites rien !", laissez-la s'installer, cela disparaîtra cet hiver.

      Répondre
  • Sof

    Bonjour.
    Je suis aussi une jardinière parfois maladroite et l'humour de cet article me plaît bien.
    Au sujet du ferramol, on m'a dit en jardinerie que c'était toxique pour les batraciens, orvets etc... de plus il est indiqué sur la boîte 'pas plus de 3 fois par an' car le sol risque d'être saturé en fer et ça ne part pas.
    Je regarde souvent ce site au titre très poetique.
    Sof

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour,
      Je n'ai jamais entendu parler de réele toxicité au sujet du feramol... Et concernant les précautions d'emploi, je pense qu'il faut déposer de sacrés paquets de granulés pour atteindre le stade de saturation en fer. Peut-être est-ce une recommandations destinée aux débutants qui, pensant bien faire, pourraient épandre la totalité du paquet sur un rang de salade ? Honnêtement, je pense que vous pouvez l'utiliser sans risque majeur à chaque fois que les gastéropodes sont en nombre et qu'ils menacent vraiment vos delphiniums. Cordialement, Ingrid

      Répondre
  • Sylcho

    Bonjour, J'ai reçu en cadeau un pied de Delphynium . Vue la forte chaleur du moment, je l'ai maintenu dans son pot avec beaucoup d'humidité mais il est devenu tout marron et sec en 8 jours... à l'aide !!! Pour supprimer les limaces, pensez à la voracité des poules!! Merci

    Répondre
    • Pierre Lefebvre

      Bonjour, les delphiniums ne se cultivent pas en pots, et n'apprécient guère l'humidité. A l'avenir installez les en pleine terre, bien drainée et en plein soleil.
      Cordialement
      Pierre

      Répondre
  • Serge Lesens

    Pour éviter les dégâts de limaces, on peut laisser grandir les delphiniums en pots et les transplanter quand ils sont assez grands.

    Répondre
  • Marionnette

    Bonjour, j’ai acheté un delphinium déjà grand et très fleuris et au moment de le planter il s’est littéralement cassé en deux vers la base des branches. j’ai du le couper puis je l’ai replanté. mais faut il couper toutes jusqu’en bas ou laisser un peu de branches?

    Répondre
Laisser un commentaire