Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Le "Chelsea Chop", vous connaissez ?

Aujourd'hui démarrait le célèbre "Flower Show" de Chelsea en Angleterre. Ce festival des plantes et des jardins qui se tient chaque année à cette période a aussi donné son nom à une technique de taille en vert des vivaces qu'on pratique mi- à fin mai et que les excellents jardiniers anglais surnomment "Chelsea Chop". Elle peut s'appliquer à de nombreuses plantes vivaces à floraison estivale ou automnale qui se ramifient comme les héléniums, les sédums, les asters, les hélianthus, et même les phlox paniculés ou les Perovskia !

Cette taille en vert des vivaces possède 2 grands avantages :

  • Les plantes taillées sont plus trapues et plus ramifiées, elles résistent mieux à la pluie et au vent (et non malheureusement, cela ne concerne pas uniquement le climat anglais... chez nous dans le Nord aussi !) : cela leur évite de se coucher sur leurs voisines une fois chargées de fleurs, et peut limiter ou remplacer le besoin de tuteurage des vivaces hautes.
  • La floraison des plantes rabattues est plus tardive, cette technique permet donc d'échelonner et de prolonger les floraisons à l'échelle d'une plante ou d'un massif. Il est tout à fait possible de tailler uniquement la moitié d'une plante ou bien une tige sur deux, sa floraison sera alors prolongée car les tiges taillées commenceront à fleurir après celles qui n'ont pas été taillées. Dans un grand massif où les vivaces sont plantées par groupes d'une même variété, il est aussi possible ne rabattre que certains sujets qui fleuriront eux aussi après les plantes non taillées. On prolonge ainsi l'effet décoratif d'ensemble : c'est une technique très utile dans les moyens et petits jardins comme le mien où chacune doit "mériter sa place" et où les plantes à longue floraison sont très recherchées.

Comment réaliser le "Chelsea Chop" ?

Rien de plus simple ! Il s'agit d'arpenter dès maintenant votre jardin afin d'identifier les plantes à floraison estivale (à partir de juillet) et tardive (jusqu'en octobre) et de les rabattre d'un tiers de leur hauteur. Vous pouvez même aller jusqu'à diminuer la végétation de certaines plantes de moitié pour obtenir des plantes compactes, notamment dans les premiers plans de massifs. Utilisez une cisaille bien affutée pour pratiquer une jolie taille en arrondi sur les touffes de vivaces à feuillage fin (asters, héléniums) ou un sécateur si vous choisissez de ne tailler qu'une branche sur deux. Pour les vivaces à plus grandes feuilles comme les sédums hauts, privilégiez un pincement tige à tige au sécateur pour réaliser un travail plus net.

Ce n'est pas le cas cette année mais lorsque le printemps est sec, un bon arrosage après la taille sera bénéfique aux plantes vivaces rabattues. Très vite, les bourgeons situés à l'aisselle des feuilles situées directement sous la plaie de taille vont donner naissance à 2, 3, 5, 7... nouvelles tiges un peu moins épaisses mais néanmoins bien solides qui se termineront par une multitude de fleurs quelques semaines plus tard ! Enfin, sachez que si vous souhaitez retarder encore plus significativement la floraison d'une plante, vous pouvez renouveler l'opération une à plusieurs fois jusqu'à un délai de 6-8 semaines avant la période de floraison "naturelle".

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire