Blog Promesse de fleurs

Le blog sur les plantes de Promesse de fleurs

Érables du Japon, attention à la verticilliose!

Les érables du Japon sont sensibles à une maladie très fréquente , la verticilliose. Cette maladie est provoquée pour un champignon , le verticillum, qui pénètre par les racines et obstrue les canaux de sève. Privé de sève l'arbre dépérit, ses rameaux se dessèchent et il meurt. Tous les érables japonais sont sensibles à ce champignon et il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement curatif. Comment faire pour avoir des érables du Japon sains et en bonne santé? On vous explique tout!

Acer palmatum Dissectum Garnet Acer palmatum Dissectum Garnet

C'est dans le sol que tout se joue!

Le verticillium vit et se développe dans les sols lourds, humides et peu filtrants, typiquement les sols argileux et les sols qui collectent les eaux de pluie. C'est dans ce milieu humide que les spores vont proliférer et que le champignon va étendre son réseau. Si vous plantez un jeune érable dans ce bouillon de culture, vous pouvez être sur que ses racines seront contaminées en seulement quelques mois.

A savoir: Le verticillium est en tout point comparable dans son mode de propagation comme dans son mode d'infection au phytophthora, un autre champignon qui parasite de la même manière un grand nombre d'arbustes de terre de bruyère comme les  Rhododendrons, Kalmias, Daphnés...  Tout comme le verticillium, le phytophthora se propage dans les sols lourds et humides.

La plantation, une étape déterminante pour la suite.

Avant de planter, assurez-vous que votre sol soit compatible avec la culture de l'érable du Japon. Votre sol est léger, filtrant et riche en humus?  Pas de problème, vous pouvez planter les yeux fermés en faisant attention tout de même à ce que le sol ne forme pas une cuvette, préférez les endroits ou le sol est légèrement surélevé.

Votre sol est lourd et argileux et vous voulez quand même planter un érable? Choisissez d'abord un endroit impérativement surélevé ou pentu: un talus, une butte, une rocaille... afin que l'eau de pluie ne vienne pas stagner au pied. Préparez une fosse de plantation digne de ce nom: creusez un trou de 50 à 80 cm de profondeur et utilisez un substrat composé d'1/3 terre végétale, 1/3 pouzzolane et 1/3 terreau de feuille. Puis plantez la motte de votre érable au niveau du collet et arrosez!

Vous voulez planter en pot? Assurez-vous que le fond du pot soit percé puis disposez une couche de 10cm de billes d'argile au fond. Préparez ensuite un substrat riche et drainant, composé à parts égales de terreau et pouzzolane. Puis plantez votre érable au niveau du collet.

De l'eau, point trop n'en faut!

Comme vous le savez maintenant, c'est dans un sol trop humide que le verticillium se développe. Donc l'arrosage, chez les jeunes sujets plantés, devra se faire avec parcimonie et discernement. En pleine terre, arrosez à la plantation puis laissez le sol sécher entre deux arrosages. C'est en été que l'arbuste demande de l'eau, pas avant, ni après. Vous pouvez disposer un paillage en fin de printemps de façon à maintenir le sol frais durant l'été et arroser une fois par semaine maximum durant les fortes chaleurs. En pot, vous arroserez une à deux fois par semaine en cas de fortes chaleur pas plus. Avant d'arroser, tâtez le substrat, si le doigt ressort mouillé, n'arrosez surtout pas et laissez la terreau sécher.

C'est en été, lorsque l’atmosphère s'assèche, que le feuillage des érables souffre. Et c'est à ce moment précis qu'on est tenté d'arroser en abondance. Il ne faut donc pas confondre manque humidité dans l'air et manque d'humidité au sol. Si le feuillage sèche et brûle en été il suffit d'arroser légèrement le feuillage (le soir ou la matin) et de protéger l'arbuste du vent, en plantant au préalable quelques persistants non loin.

 

Des sujets adultes plus résistants mais pas exempts.

Même en respectant toutes ces bonnes consignes de plantation votre arbuste n'est pas à l'abri d'une éventuelle attaque fongique.  C'est souvent au bout de quelques années de culture (2-3 ans généralement mais parfois beaucoup plus) que le champignon montre sa présence.

Comment le voir ? Au printemps, lorsque l'arbuste bourgeonne, un ou plusieurs rameaux contaminés vous se développer de manière anarchique. Leurs bourgeons vont commencer à débourrer plus tardivement que les autres et se mettre à sécher d'un coup, comme si l'arbuste manquait d'eau. Le rameau va continuer à sécher, puis mourir, dénaturant  au passage la silhouette de l'arbuste.

Que faire?  Rien! Si ce n'est couper en hiver le rameau mort puis attendre la repousse. L'arbuste va ainsi lutter pendant plusieurs années contre le champignon et former de nouveaux rameaux ou reconstituer l'aubier de son bois mort. Parfois c'est le champignon qui gagne, surtout si les conditions de culture sont mauvaises. Mais bien souvent c'est l'érable qui prend le dessus et supplante le champignon.

 

 

 

Actualités

  • Cueillez des bouquets de narcisses !
    Cueillez des bouquets de narcisses ! Juste après les premières primevères et un peu avant les forsythias, voici la floraison des narcisses (tout au moins dans mon jardin du Nord... j'espère ne pas être trop en retard sur les jardiniers de la moitié sud ;) ! Si ces 3 plantes peuvent allégrement se disputer la première place du podium de Lire la suite →
  • Potager : protéger semis et cultures du froid
    Potager : protéger semis et cultures du froid C’est bientôt l’heure des premiers semis au potager. Et en cette année, riche en surprises côté météo, il est plus que prudent de les protéger du froid. En effet, pour récolter tôt petits pois, salades, carottes et jolis radis, il ne faut plus tarder à les semer. Mais, vous le savez, jusqu'aux Sai Lire la suite →

Voir tous les articles de la catégorie Actualités

Conseils

  • Carnet de bord du jardin : un outil indispensable !
    Carnet de bord du jardin : un outil indispensable ! « J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien… » Si vous entonnez souvent ce refrain suivi de « Quel peut être le nom de ce bel Aster ? Quand ai-je commencé les semis l’année dernière ? Quand avons-nous mangé les premières fraises ? Et la première tonte, c’était en mars ? »… c’est qu Lire la suite →
  • Quand et comment diviser une agapanthe en pot?
    Quand et comment diviser une agapanthe en pot? Les agapanthes en pot demandent des soins réguliers et adaptés: arrosage, apport d'engrais et taille sont autant de gestes indispensables à leur apporter pour profiter de leur belle et longue floraison graphique. Mais passé quelques années elles se retrouvent à l'étroit et commencent à végéter. Lire la suite →
  • Toile de paillage : pour ou contre ?
    Toile de paillage : pour ou contre ? La toile de paillage ou bâche de plantation est devenue, en quelques années, un grand classique des aménagements paysagers. Que ce soit sur le domaine public ou dans les jardins de particuliers, il est rare que le sol n’en soit pas recouvert. Pourquoi ? Pour que les végétaux poussent plus vite, Lire la suite →

Voir tous les articles de la catégorie Conseils

En fleurs

Veuillez patienter...

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander