Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les Cerisiers du Japon : planter, tailler et entretenir

Les Cerisiers du Japon en quelques mots

  • Les cerisiers du Japon offrent une abondance de fleurs roses ou blanches au printemps !
  • Les fleurs peuvent être simples ou doubles, isolées ou rassemblées en bouquets… mais elles sont toujours délicates et élégantes !
  • Leur feuillage change de teinte au fil des saisons, devenant souvent rouge ou orangé en automne
  • Ils peuvent prendre un port arrondi, fastigié ou pleureur, et il existe des variétés compactes pouvant être cultivées en pot.
  • L’écorce est très décorative, lisse et marquée de stries horizontales

Le mot de notre Experte

Les Cerisiers du Japon, aussi appelés Cerisiers à fleurs, offrent au début du printemps une floraison réellement impressionnante. Ils annoncent le printemps, les beaux jours qui reviennent, en se couvrant d’une multitude de fleurs rose tendre ou blanches. Le cerisier japonais est un petit arbre qui marque les saisons : avec une floraison spectaculaire dès le début du printemps, un feuillage qui prend de belles couleurs en automne, avant de tomber, laissant apparaître en hiver une écorce décorative, lisse et portant des stries horizontales.

Les cerisiers en fleur ont une grande importance culturelle au Japon, où on les nomme Sakura. Ils donnent lieu à chaque printemps à un rituel appelé Hanami, où les Japonais se rassemblent sous les cerisiers pour pique-niquer. Très symbolique, le cerisier est un petit arbre qui évoque le caractère éphémère de la beauté et de la vie. Il a un côté extrêmement poétique et délicat.

Les cerisiers japonais offrent une grande diversité au niveau de leur forme générale, avec quelques variétés au port fastigié ou pleureur. On trouve aussi des cerisiers nains, compacts, qui s’adaptent à une culture en pot ou bac, et peuvent même être formés en bonsai ! Bien qu’ils rassemblent plusieurs espèces, les cerisiers à fleurs les plus couramment cultivés en France sont les Prunus serrulata.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Prunus serrulata

Famille : Rosaceae

Noms communs : Cerisier du Japon, Cerisier à fleurs

Floraison : Printemps

Hauteur : souvent entre 2 et 8 mètres

Exposition : soleil

Sol : profond, frais et drainant

Rusticité : entre – 15 et – 20 °C

Les Cerisiers du Japon sont des arbres et arbustes qui annoncent l’arrivée du printemps en se couvrant d’une multitude de fleurs roses ou blanches. Ils possèdent un feuillage caduc, qui prend généralement de belles teintes en automne. Ils comprennent plusieurs espèces différentes : Prunus serrulata, Prunus x subhirtella, Prunus incisa, Prunus glandulosa… L’espèce la plus courante est Prunus serrulata, un arbre originaire du Japon et de Chine. Il faut éviter de le confondre avec le cerisier du Tibet, dont le nom latin est très proche : Prunus serrula. Au Japon, les cerisiers à fleurs prennent le nom de Sakura.

Le genre Prunus compte environ 250 espèces d’arbres et arbustes. Il regroupe les pruniers, pêchers, amandiers, abricotiers… et aussi le laurier-palme, Prunus laurocerasus, couramment cultivé en haie. Toutes ces plantes appartiennent à la grande famille des Rosacées, qui rassemble la plupart des arbres fruitiers, et énormément de plantes horticoles et sauvages. Les cerisiers du Japon ont été largement hybridés, et on compte aujourd’hui de très nombreuses variétés horticoles, qui donnent des fleurs plus sophistiquées, parfois doubles.

Les cerisiers du Japon ont une croissance rapide. Ils mesurent généralement entre 2 et 8 mètres de hauteur. Certains ont un port compact et sont bien adaptés pour les petits jardins, comme le Prunus glandulosa, qui ne dépasse pas 1,50 m de hauteur et d’envergure, tandis que d’autres variétés peuvent atteindre 12 mètres de haut.

Les cerisiers du Japon ont un port dressé, et avec le temps, les branches et rameaux ont tendance à s’étaler, donnant au houppier une forme assez horizontale, aplatie. Certaines variétés ont une forme bien plus étroite, avec les branches serrées contre le tronc, comme chez le Prunus ‘Amanogawa’. Le port peut aussi être pleureur, comme chez le Prunus ‘Kiku Shidare Sakura’ ou Prunus subhirtella ‘Pendula’. Quant au Prunus glandulosa, il forme un arbuste au port buissonnant. Les cerisiers du Japon peuvent être cultivés en bonsai : le Prunus incisa ‘Kojo No Mai’ est l’une des variétés les plus adaptées pour cet usage.

Le cerisier du Japon possède une belle écorce décorative, lisse et marquée de lenticelles (pores sur l’écorce, qui permettent les échanges entre l’atmosphère et la plante), ce qui donne des stries horizontales. Les branches du cerisier à fleurs ‘Kojo No Mai’ sont tortueuses : elles poussent en zigzag. D’autres espèces proches des cerisiers du Japon, comme Prunus serrula ou Prunus maackii, possèdent des écorces exceptionnelles.

Cerisiers du Japon - écorce

L’écorce du Prunus serrulata

 

Le cerisier du Japon fleurit dès le début du printemps, vers le mois d’avril. La floraison apparaît généralement avant les feuilles, parfois en même temps que celles-ci. Les Prunus glandulosa sont parmi les plus tardifs, fleurissant souvent en mai. Le Prunus ‘Accolade’ fleurit tôt, dès le mois de mars. Le Cerisier du Japon est le symbole de la beauté éphémère, car les fleurs durent peu de temps. Cependant, il offre une telle quantité de fleurs que celles qui tombent au sol sont également très décoratives, formant parfois à son pied de véritables tapis roses ou blancs. L’idéal est peut-être d’associer différentes variétés, tardives et plus précoces, afin d’en profiter bien plus longtemps ! Le Prunus ‘Autumnalis Rosea’ se démarque par sa floraison qui commence en automne et peut durer jusqu’au printemps si les températures sont assez douces.

La floraison des cerisiers du Japon

Prunus serrulata ‘Amagi Yoshino’, Prunus x subhirtella ‘Autumnalis Rosea’ (photo W Cutler) et Prunus glandulosa ‘Rosea Plena’ (photo V Paul W)

 

Le cerisier du Japon se couvre au printemps d’innombrables fleurs roses ou blanches. Une teinte très pure qui apporte au jardin un soupçon d’innocence et de poésie. Les fleurs sont si nombreuses qu’elles recouvrent tout ! Elles cachent les branches par un voile rose tendre, extrêmement léger.

Les fleurs du Cerisier du Japon sont ordinairement rose tendre. La teinte peut aussi être plus prononcée, rose foncé, et il existe des variétés à fleurs blanches, comme le Prunus glandulosa ‘Alba Plena’. Parfois, les fleurs sont roses puis s’éclaircissent au fil du temps, pour devenir presque blanches. Le Prunus yedoensis possède une superbe floraison blanche, légèrement rosée. Il a un aspect très vaporeux, le houppier ressemblant à un véritable nuage. Les fleurs peuvent être solitaires ou rassemblées en bouquets qui comptent jusqu’à cinq fleurs.

Ordinairement, les fleurs ont cinq pétales et cinq sépales. Mais il existe aussi des variétés à fleurs doubles, semi-doubles ou très doubles. Lorsque les fleurs possèdent plusieurs rangées de pétales, elles ont tendance à ressembler à des pompons. Celles qui portent uniquement cinq pétales ont un côté très sobre et élégant. Les étamines, situées au centre de la fleur, sont alors bien visibles. Sur les variétés à fleurs doubles, ce sont les étamines qui ont été remplacées par des pétales supplémentaires. Les fleurs mesurent généralement entre 2 et 5 centimètres de diamètre. Celles du Prunus yedoensis sont parmi les plus grandes, tandis qu’elles sont bien plus petites chez le Prunus glandulosa, et mesurent seulement entre 0,5 et 1 centimètre de diamètre. Les fleurs des cerisiers japonais ont un côté extrêmement délicat et léger, très pur et raffiné. Certaines variétés sont agréablement parfumées, comme le Prunus serrulata ‘Amanogawa’.

Les feuilles du cerisier du Japon sont simples, elliptiques, dentées sur les bords. Elles sont disposées de façon alterne sur les branches (une feuille après l’autre). Elles mesurent entre 4 et 12 centimètres de longueur. Le feuillage du cerisier du Japon est caduc : l’arbre perd donc ses feuilles en automne pour en faire de nouvelles au printemps. Il reste cependant décoratif en hiver grâce à son écorce et son architecture particulière.

Le feuillage des cerisiers japonais est ordinairement vert, mais, chez la variété ‘Royal Burgundy’, il présente une belle teinte pourpre foncé, très intense. Les feuilles ont tendance à changer de couleur au fil des saisons. Chez certaines variétés, elles sont jaunes ou bronze lorsqu’elles sont jeunes, au printemps. Elles deviennent ensuite vertes en été, et prennent souvent de superbes couleurs rouges ou orangées quand arrive l’automne.

Les feuilles des cerisiers du Japon

Le feuillage du Prunus serrulata ‘Kalmthout’ (photo Jean-Pol Grandmont), le feuillage pourpre du Prunus serrulata ‘Royal Burgundy’ (photo Krzysztof Ziarnek, Kenraiz) et le feuillage automnal du Prunus ‘Okame’

 

Après la floraison, les cerisiers du Japon (espèces botaniques) donnent des petits fruits arrondis, qui ressemblent à des cerises mais ne présentent pas d’intérêt alimentaire. Ils mesurent généralement moins d’un centimètre de diamètre, et sont composés de peu de chair mais d’un gros noyau. La plupart des variétés horticoles sont stériles et ne donnent donc pas de fruits.

Les principales variétés de Cerisiers du Japon

Les variétés les plus populaires

Prunus serrulata Amanogawa'

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
7.00 m

Ce cerisier japonais se démarque par son port très vertical, érigé. Il offre au printemps une floraison rose tendre et parfumée. Son feuillage prend de très belles couleurs en automne !

Cerisier à fleurs du Japon - Prunus serrulata Kanzan

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
6.00 m

Le Prunus ‘Kanzan’ est un arbre au port vertical, dressé. Au printemps il se couvre d’une multitude de fleurs doubles, rose soutenu. Les jeunes feuilles ont une jolie teinte bronze. C’est l’une des variétés les plus courantes.

Cerisier à fleurs du Japon - Prunus Accolade en pot de 4.5L

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
5.00 m

Cet arbre offre, souvent dès la fin de l’hiver, de très belles fleurs roses et semi-doubles. Il a un port plutôt étalé. Ses feuilles prennent de jolies teintes orangées en automne.

Cerisier à fleur - Prunus glandulosa Alba Plena

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

On apprécie ce cerisier pour son élégante floraison blanche et double. Il a un port très compact et s’adapte bien à une culture en pot. Les fleurs sont solitaires ou regroupées par deux.

 

Nos variétés préférées

Cerisier à fleurs - Prunus serrulata Kiku Shidare Zakura 125/150cm en pot de 7.5/10L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
3.50 m

Ce cerisier à fleurs a la particularité d’avoir un port pleureur. Il porte au printemps de nombreuses fleurs doubles et roses, rassemblées en bouquets, et qui s’éclaircissent au fil du temps. On le trouve aussi sous le nom de ‘Cheal’s Weeping’ (synonyme).

Cerisier du Japon - Prunus serrulata Royal Burgundy

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
5.00 m

On apprécie ce cerisier japonais pour son feuillage pourpre sombre. Ses fleurs, doubles et rose intense, offrent un joli contraste avec le feuillage !

Cerisier à fleurs nain du Japon - Prunus incisa Kojo no mai

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
2.50 m

Il s’agit d’un petit arbuste à floraison blanc rosé. Les feuilles sont d’abord jaune-vert au printemps, avant de devenir vertes puis de prendre une teinte rouge en automne. Il peut être cultivé en bonsai !

 

Les autres variétés à découvrir

Cerisier à fleurs d'automne - Prunus subhirtella Autumnalis Rosea en pot de 4L/5L

Période de floraison Jan. à Mars, Nov. à Déc.

Hauteur à maturité
5.00 m

Cet arbuste a la particularité de fleurir de l’automne au printemps, en offrant alors de nombreuses fleurs rose tendre, semi-doubles.

Cerisier à fleurs - Prunus subhirtella Pendula Rubra

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
4.00 m

Il s’agit d’un arbre au port pleureur et qui porte au printemps des fleurs simples, roses. Son feuillage prend de très belles couleurs d’automne. Particulièrement élégant, nous vous conseillons de le planter en isolé.

Cerisier à fleurs - Prunus glandulosa Rosea Plena

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Cet arbuste ressemble à la variété ‘Alba Plena’, à la différence que ses fleurs sont roses et non blanches. Avec son port compact et buissonnant, il est parfait en massif.

Cerisier à fleurs - Prunus subhirtella Fukubana

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.50 m

Ce cerisier japonais porte au printemps une floraison rose, semi-double. Ses feuilles prennent de belles couleurs en automne. Il fleurit tôt, parfois dès le mois de mars.

Vous pouvez aussi profiter d’autres arbres et arbustes qui ressemblent aux cerisiers du Japon et offrent également des floraisons blanches ou roses au printemps : découvrez les amandiers à fleurs (Prunus triloba), les pêchers à fleurs (Prunus persica), les pruniers à fleurs (Prunus cerasifera) ou les Cerisiers du Tibet (Prunus serrula)…

Plantation

Où planter ?

Il est important de bien choisir l’emplacement de votre Cerisier à fleurs, car cela déterminera sa longévité et sa résistance aux maladies. Donnez-lui suffisamment d’espace et des conditions de culture optimales pour en profiter pendant de nombreuses années ! Plantez-le sous le soleil direct mais non brûlant. Si vous habitez la région méditerranéenne, préférez une exposition légèrement ombragée, au moins durant les heures les plus chaudes de l’après-midi.

Placez-le dans un terrain frais et drainant. Le cerisier japonais n’aime pas l’humidité stagnante, qui favorise l’apparition de maladies. Si vous habitez une région où les pluies sont importantes, choisissez de planter sur une butte ou un talus, afin de permettre à l’eau de s’écouler. De même, si votre terrain est lourd, argileux, nous vous conseillons d’améliorer le drainage en apportant des graviers ou de la pouzzolane au moment de la plantation.

Évitez de planter le Cerisier du Japon dans un terrain franchement acide. Il a une préférence pour les terrains neutres ou légèrement calcaires. Il a également besoin d’un sol profond et assez riche en matière organique. Nous vous conseillons de creuser un trou assez grand lors de la plantation, et d’y apporter du compost bien décomposé avant d’installer la plante.

Choisissez une situation abritée du vent, car celui-ci risque d’endommager la floraison des variétés les plus précoces. Les fleurs sont assez sensibles aux vents froids. Prévoyez suffisamment de place, en vue du développement futur de l’arbre : certains Cerisiers du Japon peuvent atteindre jusqu’à une dizaine de mètres d’envergure… Choisissez une variété adaptée à la taille de votre jardin !

N’hésitez pas à l’installer en isolé, par exemple au milieu d’une pelouse : cela permettra de mettre bien en valeur son architecture et sa floraison. Vous pouvez aussi choisir de le cultiver en haie, avec d’autres arbustes, ou en alignement. Si vous les plantez en groupe, en rassemblant plusieurs cerisiers du Japon, la floraison n’en sera que plus spectaculaire au printemps ! Il trouvera également sa place au fond d’un massif. Enfin, les variétés les plus compactes, comme ‘Kojo No Mai’, peuvent être cultivées en pot, et installées par exemple sur une terrasse. Choisissez un grand contenant, et disposez une couche de drainage au fond. Les différentes variétés de Prunus incisa (dont ‘Kojo No Mai’), peuvent aussi être plantées en rocaille !

 

Quand planter ?

Il est préférable de planter le cerisier du Japon en automne. Cela lui laisse le temps de s’installer avant l’hiver pour pouvoir fleurir au printemps. Si votre arbuste est en conteneur, il est possible de le planter durant toute l’année, en dehors des périodes de gel ou de grosse chaleur.

 

Comment planter ?

Si vous habitez une région où il pleut souvent, nous vous conseillons de planter le cerisier du Japon sur une butte afin d’éviter l’humidité stagnante, propice au développement de maladies.

  1. Placez la motte à tremper dans une bassine remplie d’eau.
  2. Creusez un trou de plantation, d’au moins 60 centimètres de largeur et de profondeur. Vous pouvez installer une couche de drainage au fond (surtout si votre sol est lourd, argileux), en y déposant des graviers ou de la pouzzolane, afin de permettre l’écoulement de l’eau. Apportez également un peu de compost bien décomposé.
  3. Démêlez légèrement les racines en grattant la terre de la motte.
  4. Placez la motte, en positionnant le collet de la plante au niveau du sol.
  5. Installez un tuteur.
  6. Recouvrez de terre et tassez.
  7. Nous vous conseillons de faire une cuvette d’arrosage autour du pied de l’arbre. L’arrosage sera ainsi facilité.
  8. Arrosez abondamment.
  9. Vous pouvez déposer une couche de paillage au pied de l’arbre.

Durant les semaines qui suivent la plantation, arrosez régulièrement afin que le sol reste frais. Soyez vigilants pendant la première année, n’hésitez pas à arroser lorsque le substrat devient sec.

Si vous souhaitez cultiver votre cerisier du Japon en pot, choisissez un contenant assez grand, puis déposez au fond une couche de graviers afin de permettre le drainage. Apportez un mélange de terreau et de terre de jardin, auquel vous ajouterez un peu de sable. Installez la plante puis arrosez.

 

La floraison des cerisiers à fleurs, au Japon

Les cerisiers du Japon sur la rivière Meguro, à Tokyo (photo Aw1805)

 

Entretien

Nous vous conseillons d’arroser régulièrement votre Cerisier du Japon durant les premières années. Par la suite, vous pourrez arroser de façon occasionnelle, en période de forte chaleur. N’hésitez pas à pailler en déposant au pied de l’arbre une couche de Bois Raméal Fragmenté (BRF) ou de feuilles mortes. Le sol restera frais plus longtemps. Vous pouvez également apporter en automne du compost bien décomposé, afin de nourrir la plante et d’encourager la floraison. Le Cerisier du Japon a besoin d’être tuteuré pendant les premières années pour s’assurer que le tronc reste droit.

Dans la mesure du possible, il est préférable de ne pas tailler le Cerisier du Japon, car la taille engendre des plaies qui sont autant de portes d’entrée pour les maladies. Si votre arbuste a un port équilibré et harmonieux, évitez d’intervenir. Il est important d’avoir choisi une variété dont la taille adulte est adaptée à votre terrain, pour ne pas avoir besoin de limiter sa croissance en le taillant. Si cela est nécessaire, vous pouvez effectuer une taille légère en raccourcissant les branches à leur extrémité, et en supprimant celles qui sont mortes, abîmées ou mal positionnées. Faites-le de préférence en fin d’été ou en automne. Utilisez des outils désinfectés et, après la taille, appliquez du mastic sur les plaies. Cela évitera l’apparition de gomme (sécrétion d’une « résine », couleur ambre, sur les plaies).

Le Cerisier du Japon est sensible à la moniliose. Cette maladie, due à un champignon, est favorisée par un temps humide au printemps. Les rameaux se dessèchent, les feuilles et les fleurs se flétrissent. Supprimez et brûlez immédiatement les rameaux abîmés. Il peut également être touché par le Coryneum, une maladie cryptogamique aussi appelée Criblure. Le feuillage semble couvert de petits trous, entourés de taches brunes. Coupez et brûlez les parties de la plante qui sont atteintes, puis traitez en utilisant du soufre. Le Cerisier à fleurs est également sensible au chancre bactérien, dû à une bactérie du genre Pseudomonas. L’écorce de l’arbre se creuse, se déforme et libère de la gomme. En prévention, vous pouvez protéger vos arbres contre les maladies et parasites en appliquant du blanc arboricole, à base de chaux.

Les cerisiers japonais sont également sensibles à l’armillaire, une maladie grave, causée par un champignon. Celui-ci s’attaque aux racines et à la base du tronc, en les faisant pourrir. Il touche principalement des arbres déjà affaiblis, et il est favorisé par les sols humides (d’où l’importance du drainage !). Il n’y a pas de traitement contre cette maladie, seulement des mesures de prévention (éviter de blesser l’arbre, réaliser des tailles propres et appliquer du mastic pour favoriser la cicatrisation). Si votre cerisier à fleurs est atteint, il vaut mieux le supprimer, puis retirer la terre concernée, sur une cinquantaine de centimètres de profondeur. Évitez de replanter un autre arbre au même emplacement, car le champignon reste présent dans le sol.

Il arrive aussi que les pucerons noirs ou les cochenilles s’attaquent au Cerisier du Japon. Les pucerons s’installent sur le feuillage et prélèvent de la sève en piquant l’épiderme. Cela affaiblit la plante et endommage les feuilles, qui ont tendance à s’enrouler et à sécher. Les pucerons favorisent également l’apparition de fumagine, une maladie non dangereuse mais inesthétique : les feuilles se couvrent d’un dépôt noir ressemblant à de la suie. Contre les pucerons, vous pouvez traiter en pulvérisant du savon noir sur le feuillage.

Multiplication

Greffage

Le cerisier du Japon se multiplie par greffage. On utilise habituellement comme porte-greffe le merisier Prunus avium. Vous pouvez greffer en écusson en été, entre juillet et septembre. La greffe en fente ou en incrustation s’effectue au début du printemps, en mars ou avril.

  1. Pour greffer en écusson, commencez par préparer le porte-greffe en réalisant une entaille en forme de T, sur le tronc, à une dizaine de centimètres de hauteur. Vous devez ouvrir l’écorce sans couper le bois (vous sentirez une résistance lorsque la lame arrivera au niveau du bois).
  2. Coupez ensuite une branche de la variété que vous souhaitez multiplier (greffon). Prélevez-y un bourgeon, bien formé, en incisant délicatement l’écorce. Il ne doit pas y avoir de bois à l’arrière du greffon, sinon, retirez-le.
  3. Ensuite, soulevez la fente du porte-greffe et placez-y l’écusson. Coupez le bord supérieur s’il dépasse.
  4. Ligaturez le point de greffe, en laissant le bourgeon apparent. Celui-ci devrait commencer à se développer au printemps suivant.

Association

Composez une belle scène printanière en accompagnant vos cerisiers du Japon par d’autres plantes qui fleurissent à la même époque. À la fin de l’hiver, le jardin se réveillera en offrant un superbe spectacle coloré ! Choisissez par exemple des bulbes à floraison précoce, comme les muscaris, tulipes, narcisses ou jacinthes… et éventuellement d’autres vivaces printanières, comme les anémones nemorosa. À l’inverse, vous pouvez choisir d’échelonner les floraisons, pour patienter plus facilement et en profiter plus longtemps. L’effet est moins spectaculaire mais les plantes se relaient et le jardin reste en fleurs pendant une plus grande période ! Dans tous les cas, n’hésitez pas à planter les cerisiers du Japon en arrière-plan d’un massif. Ils apporteront de la hauteur derrière des vivaces plus petites. Ajoutez des plantes à feuillage décoratif, comme les fougères, hostas ou graminées.

Une idée d'association : Cerisiers à fleurs et bulbes de printemps

Plantez des bulbes printaniers au pied de votre cerisier du Japon ! Prunus serrulata (photo Kropsoq) / Muscaris / Erythronium tuolumnense ‘White Beauty’ / Scène Erythronium ‘Pagoda’, muscaris et tulipes (photo iBulb – Steven Bemelman)

 

Avec leur floraison spectaculaire et leur architecture, les cerisiers du Japon sont parfaits en isolé. Ils n’ont pas spécialement besoin d’autres plantes pour les accompagner, au contraire, les isoler permet de les mettre davantage en valeur. C’est ce que nous vous conseillons pour les variétés les plus grandes, tandis que les plus compactes, buissonnantes, trouveront plus facilement leur place en massif.

Vous pouvez aussi associer différentes variétés de cerisiers japonais afin d’en profiter plus longtemps ! La floraison d’un cerisier japonais est assez éphémère, mais en associant des variétés précoces et d’autres plus tardives, vous pourrez facilement profiter de leurs fleurs pendant plusieurs semaines ! Le Prunus subhirtella ‘Autumnalis Rosea’ a l’avantage d’offrir des fleurs dès l’automne, et de continuer à fleurir jusqu’au printemps si le temps est suffisamment doux ! La variété ‘Accolade’ peut fleurir dès le mois de mars, tandis que les Prunus glandulosa sont plus tardifs… N’hésitez pas à associer les variétés pour en profiter longtemps !

Pourquoi ne pas profiter des Cerisiers à fleurs pour composer un massif japonais ? Vous pouvez créer une ambiance japonaise, en intégrant un cerisier à fleurs parmi des fougères, des pins taillés en nuage, des érables du Japon, bambous, ou Hakonechloa macra… Vous pouvez ajouter quelques plantes de terre de bruyère (azalées, camélias…), mais ne surchargez pas l’espace en plantes, l’effet doit être très zen, et permettre au regard de circuler librement. L’idéal est de créer un décor en partie minéral (en apportant quelques rochers, éventuellement des pas japonais, une zone de graviers…) et aquatique (bassin, fontaine).

Un jardin d'inspiration japonaise avec les cerisiers à fleurs

Profitez du cerisier à fleurs pour créer une ambiance japonaise au jardin ! Athyrium niponicum ‘Pewter Lace’ / Acer palmatum ‘Atropurpureum’ (photo Jean-Pol Grandmont) / Hakonechloa macra ‘Aureola’ / Phyllostachys aurea (photo La Gaviotera et Xavier Claise) / Prunus yedoensis ‘Shidare Yoshino’

 

Intégrez votre cerisier du Japon dans un massif d’arbustes, ou en haie, avec d’autres plantes à feuillage décoratif ou floraison printanière. Plantez-le aux côtés de viornes, aubépines, charmes, céanothes persistants… Profitez aussi de la floraison parfumée du Viburnum burkwoodii ! En haie champêtre, pensez à intégrer quelques arbustes à feuillage persistant, comme le laurier-tin (Viburnum tinus), par exemple. Optez pour les cerisiers japonais au port buissonnant : Prunus glandulosa, Prunus ‘Kojo No Mai’…

Profitez du Cerisier du Japon pour faire grimper une plante contre son tronc ! Plantez-la à son pied et dirigez les tiges vers le houppier de l’arbre. Vous pouvez choisir une clématite persistante, comme Clematis armandii, qui sera décorative et bien visible même en plein hiver, lorsque le cerisier aura perdu son feuillage. Vous pouvez aussi opter pour du jasmin, du chèvrefeuille, ou un rosier grimpant…

Questions fréquentes

Les feuilles de mon cerisier du Japon sont criblées de petits trous ! Que faire ?

Il est atteint par le Coryneum, un champignon qui provoque sur les feuilles l’apparition de trous cerclés de brun. Les feuilles finissent par tomber. Nous vous conseillons de couper les parties concernées et de les brûler, puis de traiter en utilisant du soufre ou de la bouillie bordelaise.

Les feuilles et les rameaux se dessèchent !

Votre arbre est sans doute touché par la moniliose. Cette maladie cryptogamique est favorisée par un temps humide au printemps, lors de la floraison. Taillez les branches atteintes puis appliquez un mastic pour permettre la cicatrisation. Traitez en utilisant de la bouillie bordelaise ou une décoction de prêles.

Mon cerisier présente une gomme visqueuse, couleur ambre, sur les branches

Après une blessure, une taille mal cicatrisée ou l’attaque d’un parasite, la plante se défend en produisant une gomme naturelle, à l’aspect translucide, brun - jaune. L’arbre est attaqué par des bactéries, et cherche à les combattre en fabriquant cette substance. Cette maladie prend le nom de gommose. Vous pouvez traiter en utilisant de la bouillie bordelaise, éventuellement mélangée à de l’argile et appliquée sur la plaie. En prévention, pour éviter l’apparition de la gomme, il est préférable de ne pas tailler le Cerisier du Japon, ou d'effectuer seulement une taille légère puis d'appliquer du mastic cicatrisant sur les plaies. Évitez aussi de tailler au printemps.

Les feuilles de mon Cerisier du Japon s’enroulent sur elles-mêmes

Il est sans doute attaqué par des pucerons noirs. Les feuilles risquent de tomber, et vous pouvez peut-être voir apparaitre de la fumagine (substance noire sur le feuillage, due à un champignon). Vous pouvez traiter en utilisant du savon noir.

Le saviez-vous ?

  • En bonsai

Il est possible de faire des bonsais avec les cerisiers du Japon. Choisissez une variété comme ‘Kojo No Mai’, car il a un port compact, convient à une culture en pot, et ses branches sont tortueuses, ce qui permet d’obtenir plus facilement de belles formes de bonsai.

 

  • Le Hanami

Il s’agit de la coutume japonaise qui consiste au printemps à admirer les fleurs de Cerisiers du Japon, appelés Sakura. C’est un véritable rituel au cours duquel les Japonais se rendent dans les parcs et pique-niquent à l’ombre des cerisiers. Cet événement dure deux semaines, mais la date de début varie évidemment en fonction du temps : on peut la suivre grâce à un genre de « bulletin météo », le Sakura zensen, qui annonce les prévisions de floraisons. Au Japon, le cerisier le plus apprécié est le Yoshino, Prunus yedoensis.

 

  • En cuisine

Les fleurs des Cerisiers japonais sont comestibles. Au Japon, elles servent à parfumer les plats, desserts, tisanes ou crèmes glacées… Les fleurs sont souvent conservées dans du sel, et prennent alors le nom de shiozakura. Vous pouvez aussi utiliser les pétales tels quels pour décorer les plats. Les feuilles peuvent également être utilisées : au Japon, elles sont préparées en saumure et servent parfois à parfumer le riz.

 

  • Une floraison hautement symbolique !

La fleur de cerisier a une très grande importance culturelle au Japon. Elle est le symbole de la beauté éphémère, de l’impermanence. Par son aspect extrêmement fragile et délicat, poétique, elle représente également le côté beau mais très court de la vie. C’est un symbole pour les Samouraïs, et qui a largement été utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale, pour rassembler le peuple japonais et encourager les soldats à mourir pour leur pays. Le gouvernement a renforcé la croyance que l’âme des soldats serait réincarnée en cerisier. Pour les étudiants, la fleur de Cerisier symbolise également la réussite aux examens.

 

Un cerisier à fleurs au port pleureur

Un Prunus pendula devant le temple Jiunji, à Koshu, au Japon (photo Sakaori)

 

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Les Cerisiers du Japon : planter, tailler et entretenir »

  • anne

    Ravie de cet article , merci beaucoup
    pour petit jardin, je recommande le prunus " accolade " Il nous ravit chaque mois d'avril, depuis 15 ans, par sa merveilleuse floraison rose;
    il faut aussi en Avril voir au parc de St cloud ( 92 )des étendues immenses de prunus roses

    Répondre
  • Nathalie

    Bonjour,
    J'ai un cerisier serrulata Kanzan, chaque année, il fleurit magnifiquement, sauf cette année, malgré les boutons floraux, rien n'a éclos. les fleurs se sont étiolées au lieu de fleurir.
    Pouvez vous m'indiquer ce que vous pensez que c'est et s'il y a un traitement à apporter.
    D'avance, un grand merci pour votre réponse.
    Cordialement,

    Nathalie

    Répondre
  • Nathalie

    Bonjour, Cette année mon Prunus Serrulata Kazan n'a pas fleurit. Il a 14/15 ans. les fleurs étaient en bouton mais n'ont rien données. Il semble moins feuillu que les autres années. Les feuilles paraissent plus petites et trouées. Pouvez vous me conseiller ?
    D'avance, je vous remercie pour votre réponse.
    Très cordialement
    Nathalie

    Répondre
Laisser un commentaire