Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La perception de la couleur des fleurs

Savoir utiliser et associer les couleurs au jardin est une des facettes passionnantes du jardinage, mais cela n’est pas toujours aussi simple qu’il y parait, d’autant que la perception de la couleur des fleurs varie considérablement selon l’ensoleillement. Une couleur franche comme le rouge ou le bleu paraitra en effet saturée en plein soleil alors qu’elle révèle sa vraie teinte à mi-ombre ou à l’ombre. Il est important également de prendre en compte les associations de couleurs entre elles, et leurs interactions dans le cercle chromatique, qui modifient notre représentation visuelle, ainsi que leur emplacement en avant ou en fond de massif, ce qui à nouveau influence notre perception globale de la scène.

Illusions d’optique, importance de la luminosité, positionnement des couleurs chaudes et froides, harmonies ou contrastes : voici quelques facteurs à prendre en compte pour mieux comprendre et gérer les couleurs des fleurs afin de composer harmonieusement vos massifs colorés.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Profusion de couleurs... oui, mais les voyons-nous toutes telles qu'elles le sont vraiment ?

Prendre en compte la luminosité

Premier critère s’il en est dans notre perception des couleurs : la lumière !
Tout objet éclairé subit l’influence de la lumière. C’est elle qui nous donne à voir et qui agit sur notre rétine pour distinguer les contours, les formes et les couleurs. Selon l’exposition choisie, nord ou sud si l’on prend ces deux orientations opposées, une fleur de teinte vive prend une couleur très flashy en plein soleil, tandis que ses pigments sont stabilisés et mis en valeur dans une lumière plus douce ou à mi-ombre.
En particulier, des fleurs mauves (composées de rose et de bleu) virent au rose au soleil, alors qu’à l’ombre on les perçoit plus bleues. Des floraisons aux teintes pastel recevant les rayons les plus forts du début d’après-midi sembleront quant à eux plus ternes.

L’ensoleillement produit également un effet différent selon les saisons et l'heure de la journée : au printemps, les rayons bas du soleil mettent en valeur les tons jaunes en tempérant leur intensité, comme sur un tapis de jonquilles, tandis qu’en plein été une telle masse jaune serait plus incommodante à l’œil. A l’inverse, en automne, les tons jaunes et orangés bénéficient à nouveau d’un soleil plus bas qui les sublime en leur donnant un éclat doré incomparable. Si on s’en tient à cette couleur jaune et qu’on souhaite l’utiliser en massif très ensoleillé l’été, il conviendra de privilégier des jaunes moins vifs, moins saturés, ou teintés de vert ou de crème. De même, le matin et en fin de journée, le soleil réchauffe les teintes jaunes à rouges.

Par ailleurs le réfléchissement du soleil sur une surface (un mur blanc, une palissade très claire...) va produire un inconfort voir un aveuglement pour l’œil, et des fleurs dans des tons doux ou pastels placées juste devant paraitront comme aplaties, sans relief. A éviter bien sûr !

Le soleil agit sur notre perception de la couleur des fleurs

Prendre en compte les associations de couleurs

Un petit rappel s’impose sur le fameux cercle chromatique pour aborder ce point essentiel : Avec les trois couleurs primaires (bleu, rouge, jaune), s’ajoutent les couleurs secondaires issues du mélange de deux de ces trois couleurs (orange, vert et violet), et enfin les couleurs tertiaires qui résultent du mélange d’une couleur primaire et d'une couleur secondaire, sorte de tremplin entre deux couleurs. On obtient le cercle chromatique et ses 12 couleurs. Il se divise plus globalement en deux groupes de couleurs, les couleurs chaudes (du jaune au rouge) et les couleurs froides (du vert au violet).

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Le cercle chromatique, et un exemple de couleurs chaudes à droites

Il nous aide énormément pour associer les couleurs entre elles et permet de composer :

  • Des camaïeux : des couleurs voisines dans le cercle, par exemple le rouge et le pourpre, ou le jaune, le vert et le bleu. La couleur des fleurs choisies dans ces nuances s’accordent forcément entre elles, elles produisent de belles harmonies et une unité visuelle qui ne déforme pas la couleur des fleurs. On obtient aussi un camaïeu en rajoutant du blanc, ce qui provoque visuellement une nuance différente avec une même teinte de fleur.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Un camaïeu dans les tons rose saumoné : Rosier David Austin 'Sharifa Asma',, Pavot d'orient 'Queen Alexandra' et Dianthus 'Scent First Coral'

  • Des contrastes : en opposant une couleur à sa couleur complémentaire (elles sont situées en face sur le cercle). L’orange est par exemple la couleur complémentaire du bleu. En plantant un duo de fleurs contrastées, on obtient un résultat qui rehausse la couleur de chaque fleur, les mettant en valeur sans voler la vedette à l’autre, car elles sont « faites pour aller ensemble ». Cela a un effet dynamisant. Le contraste nait aussi de l’association d’une couleur claire et d’une couleur foncée, car on reste dans l’opposition forte de couleurs.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Un exemple de contraste entre des fleurs mauves et jaunes

  • Des mélanges : les couleurs sont associées entre elles indifféremment, en puisant dans au moins 4 teintes. Les mélanges produisent une sensation de profusion et d’exubérance, mais mal réalisés ou sur de trop petites surfaces tendent à brouiller la vision, l’œil n’arrivant pas à se fixer suffisamment. Avec un recul suffisant, l’effet « moucheté » bien construit peut aboutir à une nuée de couleurs se fondant délicatement entre elles.
    A ces notions d’associations de couleurs, on doit rajouter l’ajout du blanc pour obtenir des teintes moins saturées, plus claires ou plus foncées (rouge + blanc = rose, bleu + blanc = bleu ciel). Ces teintes pastel s’accordent dans les camaïeux de couleurs.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Les mélanges de couleurs sont particulièrement réussis sur de grandes surfaces

A noter le cas particulier de la couleur bleue : l’oeil humain perçoit certaines ondes lumineuses, mais pas les infra rouge. Ainsi, une fleur bleue prise en photographie dans un livre, magazine ou sur le web nous apparaitra plus rose qu’en réalité dans un jardin ou la nature, la photographie ayant une sensibilité différente pour les tons bleus.

Autre notion d’importance, la perception d’une couleur dépend de celle(s) qui l’entoure(nt). Ce sont des effets d’optiques physiologiques connus, l’environnement d’une couleur spécifique influe sur notre sensation visuelle qui va la voir différemment selon la teinte voisine, par un effet d’assimilation. On parle d’induction chromatique. Des fleurs rouges entourées de jaune paraitront plus orangées que des fleurs rouges entourées de bleu.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Les Eremurus orangés sont soutenus par la teinte chaude des soucis et des Hemerocalles : ils paraissent plus oranges que des Kniphofias pourtant plus colorés, mais entourés de feuillages grisés et du mauve des géraniums à leurs pieds

Prendre en compte le positionnement

Selon qu’une fleur est placée en premier plan ou en fond de plan, elle devrait ressortir du champ comme plus ou moins lointaine. Et pourtant, les couleurs chaudes (jaune, orange, rouge) placées sur un même plan que les autres donnent l’illusion d’être situées plus près de nous : ces couleurs dominent les teintes froides, attirant l’œil, elles procurent un effet de relief qui nous les fait paraitre plus proches. C’est pour cette raison que l’on dit des fleurs bleues ou violettes qu’elles donnent de la profondeur : elles éloignent le regard et apportent un sentiment de perspective plus important. Ce phénomène de « température » des couleurs est important notamment dans l’agencement d’un petit jardin pour jouer de cet éloignement, et le faire paraître plus grand.
N.B.: attention, certaines couleurs chaudes peuvent se révéler froides lorsqu'elles sont teintées d’une couleur froide (un jaune verdâtre par exemple) et certains tons froids comme le bleu se retrouvent catégorisés "chauds". Quand ils sont teintés de rouge, comme un bleu violacé.

Prendre en compte la proportion de couleurs

Primordiale, la proportion de couleurs va influencer notre perception de l’ensemble d’un massif. Si l’on implante 20% de fleurs bleues dans un massif composé de floraisons blanches à 50% et de feuillages à 30%, c’est bien une impression de blanc et non de bleu qui sera perçue par l’œil, même si le bleu est une couleur dominante par rapport à la neutralité du blanc.
Par ailleurs, les couleurs fortes comme le rouge vont produire un impact profond sur un massif. Il faut donc doser convenablement l’insertion de ces couleurs dites vibrantes pour pimenter et donner du corps à un massif (par exemple rose et bleu, un peu fade), en évitant qu’elles n’éclipsent les autres. Le résultat est souvent réussi en composant avec des fleurs à petits pétales, qui réveillent les teintes voisines plus sages, en ponctuation dans un massif. Le jaune et le blanc quant à eux permettent, utilisés en proportion subtile, d’éclaircir un massif de fleurs un peu sombres.

perception de couleur des fleurs, couleurs fleurs associations, couleurs fleurs illusion optique, perception couleurs au jardin
Ici, c'est l'impression de mauve planté en masse qui retient l'attention © Malcom Manners

Articles connexes


Blog

Comment rater les couleurs au jardin en six leçons

En espérant que vous avez bien suivi les conseils de Michael pour rater la plantation...
Lire la suite +

Blog

"Guide de la couleur au jardin" de Francis Peeters et Guy Vandersande

À l’approche de l’automne, les plantations reprennent enfin. C’est le moment idéal pour vous parler...
Lire la suite +
Inspiration Saumon

Inspiration

Inspiration Saumon

Le saumon, c'est un rose avec quelque chose en plus, il enlève le coté "tenue de la Reine
Lire la suite +
Inspiration Catalane

Inspiration

Inspiration Catalane

Mélange d'orange cuivre, de rouge sang, de jaune miel ou de terre de sienne; le jardin d'i
Lire la suite +
Jardin blanc bleu

Inspiration

Jardin blanc bleu

Le bleu est une couleur froide qui reflète la lumière et crée un effet de recul. Si cette
Lire la suite +
Soleil Azuré

Inspiration

Soleil Azuré

Le jardin jaune et bleu se compose de deux couleurs pures du cercle chromatiques. Ces tein
Lire la suite +

conseil

La lumière au jardin : exposition, ensoleillement, ombrage et luminosité

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire